Lemmy Kilmister, le "dieu" d’Ozzy Osbourne

Ozzy Osbourne a évoqué ses influences au micro de Johnny Walker à BBC Radio 2. Et il n’a pas manqué de mentionner le défunt chanteur de Motorhead, qui a écrit de nombreuses chansons pour lui pendant sa carrière solo.

Il explique qu’il était toujours franc : "Il disait toujours clairement "C’est nul", ou bien "J’aime bien". Je n’arrive jamais à terminer l’écriture de paroles. Et lui en a écrit pas mal pour moi, comme "Mama, I’m Coming Home"".

"Et un jour, je lui ai donné un enregistrement et un livre que je n’avais pas lu sur la Seconde Guerre mondiale. Je lui ai demandé de me dire ce qu’il en pensait, ainsi que des paroles que j’avais écrites, sans aucune urgence. Je me disais que ça allait prendre une semaine."

"Et puis il m’a dit de revenir dans 4 heures. Et là il m’a demandé : "Que penses-tu de celles-ci [ces paroles] ?" et je lui ai dit "Génial !" et puis il continue : "Et celles-ci ?" Et je lui ai répondu : "Ah, tu en as deux ?""

"Et alors il m’a dit : "Non, j’en ai encore une troisième !" Alors j’ai rétorqué : "Tu as écrit trois chansons ? !", et Lemmy de répondre : "Oui, et ce bouquin, c’était nul !" Alors je lui ai demandé de quel livre il me parlait, et il a dit : "Celui que tu m’as donné"."

"C’était un féru de lecture. Il lisait vraiment vite. Il était extraordinaire ! Quand vous le regardez, vous vous disiez que c’était un rustre, mais il était vraiment cultivé."

Il y a quelques semaines, le batteur Mikkey Dee a évoqué les circonstances de la dernière tournée européenne de Motorhead, juste avant le décès du frontman Lemmy Kilmister : "On a joué le dernier concert le 11 décembre à Berlin, et il est mort seulement deux semaines après".

"Et ça explique tout. Le mec est mort avec ses bottes. Phil [Campbell, le guitariste] et moi essayions alors d’annuler la deuxième partie de la tournée européenne après noël, mais il n’en était pas question pour lui."

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK