Led Zeppelin : Robert Plant rêve de John Bonham

Le chanteur de Led Zeppelin a expliqué que ses rêves avaient changé pendant le confinement.

Dans le dernier épisode de son podcast Digging Deep, il explique que la nature restrictive du confinement a amené les gens à faire des rêves inhabituels.

Il confie avoir vu des "paysages extraordinaires" avec des amis de son passé, dont le défunt John Bonham, mais aussi son fils Karac, décédé à 5 ans en 1977 d’un virus à l’estomac.

Il explique : "J’ai rêvé que j’étais avec d’anciens amis, bon nombre d’ailleurs… comme John Bonham, mon père, ou encore mon fils qui nous a quittés à 5 ans. C’était pour moi des moments magnifiques de grand soulagement."

Il explique que son train de vie chargé d’avant "a créé une sorte d’énergie" en lui qu’il exploite "dans une autre partie de son être" : "Quand je dors, j’ai parfois visité des endroits géniaux… Je suis parti quelque part, et maintenant, je dois retrouver où c’était, et je travaille à revenir à ces paysages extraordinaires."

Découvrez l’épisode dans son intégralité ci-dessous :

 

L’artiste poursuit son célèbre podcast avec une 4e saison qui a démarré sur une discussion avec Matt Everitt.

Ensemble, ils partagent ce qu’un musicien peut ressentir quand il n’est pas en tournée, quelques raretés musicales que Robert Plant a retrouvées pendant le confinement, comme la chanson "Bluebirds Over the Mountain", écrite et enregistrée par Ersel Hickey en 1958 et rendue célèbre par Ritchie Valens la même année. C’est en 2017 que Robert Plant l’a reprise, sur l’album Carry Fire, avec la participation vocale de Chrissie Hynde des Pretenders.

L’année dernière, Robert Plant avait compilé sur un album toutes ces chansons qui l’ont marqué au cours de sa carrière et qu’il avait traitées dans son podcast.

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK