Le secteur de l'événement oublié en Belgique

"80.000 personnes oubliées", c’est ce qu’on pouvait lire aujourd’hui sur le dos d’une centaine de travailleurs du secteur événementiel venus manifester devant le Palais 5 du Heysel pour plaider en faveur d’un échéancier progressif pour la reprise de leurs activités.

Environ 1500 flightcases ont été placés devant le bâtiment, des images visuellement marquantes pour toutes ces personnes qui ne se sentent plus impliquées dans les décisions prises par le Conseil national de Sécurité.

Découvrez le sujet du JT de 13h de ce jeudi (18 juin) :

"Nous attendons des perspectives, des dates de relance pour notre secteur, sachant qu’on a été le premier à être mis à l’arrêt et qu’on sera probablement le dernier à pouvoir reprendre", a commenté Vinciane Morel, porte-parole de l’Alliance des Fédérations belges de l’Evénementiel. "On pourrait recommencer des petits événements cet été de manière contrôlée et mesurée. Cependant, comme un événement ne peut pas se planifier du jour au lendemain, surtout quand il y a beaucoup de public, on ne croit plus en la possibilité de faire de grands événements cet été. Il nous faudrait une décision au prochain Conseil national de sécurité pour mettre en œuvre un redémarrage réel à partir de septembre", a-t-elle réclamé.

 

Selon une nouvelle étude menée par la National Independent Venue Association (NIVA), la plupart des petites salles de concert indépendantes américaines devront fermer leurs portes, suite à la pandémie que nous connaissons actuellement.

Aux USA, 2000 membres répartis sur 50 états ont participé au sondage, et le résultat serait de 90% de fermeture définitive dans les mois à venir sans aide fédérale.

NIVA a donc récemment envoyé une demande au Congrès pour demander une aide urgente, vu les circonstances.

En Belgique, plusieurs initiatives sont également lancées, comme LIVE2020 : un fonds de solidarité pour le secteur de la musique live en Belgique. Des initiatives sont également en cours au niveau politique pour soutenir le secteur durement touché par la crise du COVID-19.

Les salles de concert de plus grande taille diversifient leurs activités, comme l’Ancienne Belgique, par exemple, transformée en salle d’examen pour des étudiants néerlandophones. Lors des premières sessions, les étudiants ont été accueillis par une playlist adaptée pour l’occasion, avec "The Final Countdown" de Europe, "Harder, Better, Faster, Stronger" de Daft Punk ou encore "Another Brick in the Wall" de Pink Floyd.

Une étude récente en Europe indique aussi que 82% des habitués des festivals se sentiraient à l’aise d’y retourner dans une période comprise entre un à six mois après le déconfinement. Le sondage a été commissionné par Festicket, et réalisé auprès de 110 000 festivaliers en Angleterre et en Europe, pour mieux comprendre leurs attentes après la crise actuelle.

Les indicateurs ne sont pas tous au vert quant à l’avenir des grands événements musicaux.

On le sait, le monde de la musique live est à l’arrêt depuis le début de la pandémie de coronavirus.

La plupart des événements de printemps et de l’été ont été postposés, ou annulés, suite aux interdictions de rassemblements et aux mesures indispensables de distanciation sociale.

Aux Etats-Unis, certains experts parlaient d’interdire tout événement du genre jusqu’à l’automne 2021, mais on apprenait dans la foulée que certains états ont déjà décidé d’entamer un déconfinement massif, comme par exemple dans le Missouri.

Alors que les autorités cherchent des alternatives aux concerts traditionnels en cette période de pandémie, comme les versions "drive-in" au Danemark et en Lituanie, et "sans public", ou encore des mini-festivals, une tenue spéciale vient même d’être élaborée pour assister aux concerts en toute sécurité.

Le New York Times se faisait même porteur de mauvaise nouvelle, compilant une série de déclarations de promoteurs d’événements qui avouent aujourd’hui ne plus rien miser ni sur 2020, ni même sur le premier semestre de 2021, préférant concentrer leurs forces sur l’été 2021.

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK