Le retour de la drague en politique

Si vous aimez, comme les journalistes de Trends-Tendances, décrypter l’actualité et tenter de lui donner un peu de sens, avouez que nous sommes gâtés.

Vous avez d’abord un fait passé presque inaperçu mais la Hongrie est devenue le premier pays de l’union européenne à importer et donc autoriser l’usage du vaccin chinois.

Pour justifier cette entorse à la cohésion européenne, le Premier ministre hongrois Viktor Orban a déclaré : "chaque jour que nous passerions à attendre Bruxelles, nous perdrions cent vies hongroises". Et dans la même veine, il a même ajouté, "pourquoi devrions-nous penser que les experts européens sont plus intelligents que nous, je fais plus confiance aux experts hongrois".

Fin d’une citation qui fait mal aux Européens convaincus. Mais enfin, regardons les choses en face, l’Europe est clairement en retard sur sa campagne de vaccination. Même les Britanniques anti-Brexit vont finir par penser qu’ils ont bien fait de quitter l’Europe vu sa lenteur.

A l’instar du chroniqueur financier Marc Fiorentino, il est légitime de constater que deux mois après la mise à disposition de ces vaccins, l’Europe vaccine trop lentement. Après le fiasco des masques, des tests, nous n’avons aujourd’hui pas assez de vaccins. Qui osera dire encore que l’Etat est efficace ? Et comme l’écrit Marc Fiorentino, ce scandale ne nous émeut plus, nous sommes résignés et les médias et nos conversations portent plutôt sur la date de réouverture des… restaurants ! C’est une forme de résignation, de soumission, voire de surréalisme à la belge.

A ce propos, la Bourse baigne aussi en plein surréalisme. Je ne vous parle même pas du Bitcoin qui un jour est valorisé à 58.000 dollars et puis chute quelques jours plus tard à 45.000 dollars sans que personne ne se pose la question toute bête, si le Bitcoin devait soi-disant devenir la nouvelle monnaie, quel est le commerçant assez stupide pour accepter d’être payé avec une "devise" aussi fluctuante ? C’est une hérésie. Exactement comme cette entreprise (Lucid) dont je n’avais jamais entendu parler, basée en Californie qui est une copie complète de Tesla. Et vous savez quoi ? Lucid qui n’a produit encore aucune voiture électrique va être introduite en Bourse et est déjà valorisé à 24 milliards de dollars !

Tout est donc possible en ce bas monde, y compris transformer l’or en plomb. Et y compris, hélas, entendre un président de parti dire qu’il ne respecte pas la bulle sociale imposée à ses compatriotes. Le bougre s’est défendu en disant qu’il a dit la vérité. Bref, qu’il est un homme avec ses fragilités.

Le philosophe lui répondra qu’il y a des mensonges légitimes et nécessaires et d’autres qui le sont moins. Il en est qui servent l’intérêt national et d’autres, l’intérêt personnel. L’intérêt personnel est clair dans le cas présent, séduire la jeunesse qui vote Ecolo et n’en peut plus de ces restrictions sanitaires.

Et puis, quand bien même ce ne serait pas le cas, n’oublions pas ce qui est arrivé à François Hollande, il a voulu se présenter comme un président normal, mais les Français n’en ont plus voulu, si c’est pour élire un président normal, ils auraient pu choisir leur voisin de palier. Pour le reste, le constat est affligeant : Ecolo drague les jeunes. Le MR drague les restaurateurs et les coiffeurs. Le PS drague les pauvres en leur disant qu’il va taxer les riches. Le PTB drague les tenants du "tous corrompus" en rêvant d’un procès contre les "mains invisibles", histoire de justifier son ministère de la parole.

Et le ministre-président de Bruxelles qui drague les taxis et n’a rien trouvé de mieux que d’interdire désormais aux chauffeurs UBER d’utiliser leur smartphone. Les pauvres chauffeurs indépendants devront-ils acheter un fax pour éviter de grossir les rangs des chômeurs ? Question : Est-on vraiment certain que cette pandémie attaque uniquement le système pulmonaire ?

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK