Le meurtrier de Lennon avait prémédité son acte

Dessin de Lennon imitant Hitler
Dessin de Lennon imitant Hitler - © Tous droits réservés

C'est ce que la femme de Chapman vient d'affirmer, près de 38 ans après les faits.

C'est dans une récente interview accordée au journal The Mirror que l'épouse de Mark Chapman révèle que son mari lui avait confié, près de deux mois avant les faits, vouloir tuer John Lennon. Selon elle, il était parti à New York pour repérer les lieux et avait déclaré qu'il voulait se faire un nom en l’assassinant. L'homme se serait ravisé par la suite, précisant à son épouse qu'il ne le ferait pas par amour pour elle, et qu'il avait jeté son arme dans l'océan.

"J'étais venue au travail, je préparais le dîner et regardais "la petite maison dans la prairie" ... soudain, un message est apparu en bas de l'écran:" John Lennon a été abattu à New York par un homme de race blanche". Ma vie a radicalement changé cette nuit-là. " Elle a ajouté: "J'étais maintenant Mme Mark David Chapman, l'épouse d'un meurtrier dont la victime était connue et aimée par des millions de personnes à travers le monde".

On se souviendra du 8 décembre 1980 à New York, où le Beatle sera abattu froidement dans la rue, à l'âge de 40 ans. 

Cette déclaration de Gloria Hiroko Chapman (l'épouse) intervient alors que Mark Chapman se présentera prochainement pour la 10ème fois devant un jury pour bénéficier d'une libération conditionnelle. Il fût condamné à 20 ans de prison suite à son procès, mais il n'a jamais été libérable jusqu'ici.

Elle a enfin précisé que peu importe si son mari devait encore rester en prison, elle l'attendrait.

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK