Le fils de Tom Hanks dans le nouveau clip de Royal Blood (et pas seulement!)

Royal Blood partage aujourd'hui un tout nouveau clip excentrique pour le morceau "Hold On":

 

Le frontman Mike Kerr a expliqué au NME, à propos de ce titre: “Je pense que c'était alors la première fois que j'écrivais une chanson pour quelqu'un d'autre et c'était un moment difficile. Comme pour la plupart de nos chansons, j'écris d'abord le riff principal et je pense que pour la première fois, ce riff était positif et euphorique."

"Je pense que je n'ai rien écrit de comparable à ce morceau, et le message parle de soutenir l'autre pour qu'il ne se sente pas seul."

Royal Blood accompagne maintenant ce titre particulier d'un clip réalisé par Colin Hanks qui y apparaît. En plus d'être connu comme le fils de Tom Hanks et pour ses rôles dans Dexter et Fargo, on lui doit aussi les documentaires Eagles Of Death Metal: Nos Amis (Our Friends) et All Things Must Pass: The Rise And Fall Of Tower Records.

Dans le clip, Colin Hanks joue le rôle de Roy Boulders, un orateur qui utilise les paroles du titre lors d'un séminaire. La majorité du public est captivée par ce qu'il dit sauf deux personnes dubitatives dans le fond de la salle, incarnées par Josh Homme de Queens Of The Stone Age et le batteur d' Arctic Monkey, Matt Helders.

 

L’album "Typhoons" est sorti au mois d’avril et définit un nouveau visage au duo de Brighton.

En effet, les sonorités sont assez différentes de ce à quoi les fans étaient habitués. Vous avez sans doute pu le remarquer avec des titres comme "Trouble’s coming" ou "Typhoons" que nous vous diffusons régulièrement sur Classic 21.

Le chanteur/bassiste Mike Kerr s’en explique : "On y retrouve beaucoup de sonorités et d’influences qui viennent de notre jeunesse. Le but de cet album est de nous montrer tels que nous sommes vraiment et cet exercice demande pas mal de confiance en soi et d’expérience car ce n’est pas toujours une situation confortable," a-t-il avoué lors d’une interview menée par Cyril Wilfart pour Classic 21.

Cette fois-ci, le groupe n’a en effet pas choisi la facilité : "Il est beaucoup plus aisé de porter un masque et d’imiter quelque chose que l’on connaît, qui marche et que l’on aime, alors qu’il est très compliqué de s’aventurer en son for intérieur."

Ecoutez son explication à 4’45 :

 

Récemment, c'était au tour de Royal Blood de s'attaquer au jeu des reprises de classiques du Black Album de Metallica.

Le duo nous offrait sa version de "Sad But True", après celles de St. Vincent, Sam Fender et Jason Isbell.

 

Ce vendredi 10 septembre tout au long de la journée et le soir dans l’émission Classic 21 Metal, découvrez et remportez, en version double vinyle, la réédition très attendue du Black Album de Metallica !

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK