Le Beatles Tour 2017: les photos et le compte-rendu

Le Beatles Tour 2017: les photos
8 images
Le Beatles Tour 2017: les photos - © Tous droits réservés

Marc Ysaye et Johan Ral partent sur les traces des Beatles avec nos auditeurs. Retrouvez Marc Ysaye sur antenne ce mercredi 26 avril vers 10h dans All You Need Is Love.

Un voyage, sold out en seulement deux jours, sur les traces des FAB4 du 24 au 29 avril, de Liverpool à Londres, en compagnie de Marc Ysaye et Johan Ral. 

le jeudi 27 avril par Marc Ysaye

Ce jeudi la première partie de la journée fut consacrée, toujours à Liverpool, à la fin des visites prévues notamment le Rock Musuem.
La matinée pour beaucoup fut également consacrée au shopping et à l'achat de merchandising "Beatles".
Ici au moins une dizaine de magasins sont totalement consacrés aux Fab Four. On y trouve à peu près tout. Des habituels T shirts aux layettes pour bébés de trois à 6 mois en passant par les chaussettes et les costumes complets Pierre Cardin qu'ils portaient en 1963! Et je ne vous parle pas des voitures, des bus, des gadgets en tout genre qui vont des plus subtils aux plus idiots! Ici on est vraiment à "Beatles Land".


Liverpool est une ville qui ne correspond en rien à l'image qu'on s'en fait habituellement. Cette ville est lumineuse, moderne, propre et la vie ici bouillonne de partout.
Après un déjeuner que nous prenons tous ensemble dans un excellent Italien nous reprenons notre bus toujours conduit par Liliane qui nous accueille avec son sourire et sa bonne humeur très communicative.
Direction Londres où nous serons ce vendredi toujours sur la trace des Beatles bien évidemment.
Depuis lundi notre guide, Kate, s'est montrée aussi discrète qu'efficace et c'est à regret que nous nous séparons d'elle puisque pour Londres ce vendredi nous changeons de guide.
Après quatre heures de route où nous visionnons le film " A hard day's night", qui a pris un petit coup de vieux il faut bien le reconnaître, à part la musique qui restera éternellement jeune.
Le scénario frise "le grand n'importe quoi "mais le film était avant tout drôle et destiné à montrer les Beatles de prés, et là on était servi !
Ce vendredi nous irons évidement voir tous les endroits importants où John Paul George et Ringo ont vécu et surtout travaillé à Londres. Finalement dès 1963 déjà pour eux sans doute, Liverpool n'était déjà plus qu'un souvenir. Londres, puis le monde les attendaient...

Marc Ysaye 
 

Le mercredi 26 avril par Marc Ysaye

Aujourd'hui la journée fut à l'image de ce voyage : très intense.

Elle a commencé très fort par une visite privée et exceptionnelle du LIPA ( Liverpool Institute of Performing Arts ) fondé par Paul McCartney.

Un institut qui est situé dans son école qu'il a fait totalement rénover, notamment grâce à l'aide de fonds européens et de sponsors privés.
Nous avons assisté à la diffusion d'un film extrêmement émouvant dans lequel Paul McCartney explique sa motivation et la manière dans tout ça c'est déroulé. Le chantier fut titanesque.
C'est grâce aux bons soins et aux contacts privilégiés de Johan Ral que le Directeur de l'institut Mark Featherstone-Witty nous a ouvert les portes de son établissement, ce qu'il ne fait jamais!

Thanks Johan!

Après le LIPA nous sommes partis pour une visite du Beatles museum un endroit qu'il faut venir voir ici à Liverpool pour mieux comprendre l'impact réel que les Beatles ont eu sur des millions de gens et sur toute une génération.
L'après-midi a été consacrée à la visite des maisons où Paul McCartney et John Lennon ont grandi.
Lorsque l'on visite la maison de Paul McCartney d'emblée on perçoit le seuil de pauvreté de la famille McCartney à l'époque. 
Tout est impeccablement restauré et chaque chose a été retrouvée et remise en place.
Paul McCartney lui-même à dirigé les opérations afin que chaque objet retrouve dans cette maison sa place initiale.
La maison est exactement ce qu'elle était dans les années 50 et rien, absolument rien,  n'a changé.
Ni le piano sur lequel Paul a écrit " When I'm sixty four" alors qu'il n'avait que 14 ans, la télévision, la chambre de Paul, son lit, son électrophone tout est impeccablement conservé pour les générations futures qui pourront elles aussi profiter de ce moment très émouvant!

Ensuite direction de la maison de John.

On se rend compte tout de suite à quel point la différence de milieu social avec Paul était frappante.
Ici nous sommes dans la classe moyenne plutôt aisée dans un quartier bourgeois.
Dans cette maison John est resté pendant 18 ans entre 1945 à 1963. Il y arriva à l'âge de cinq ans.
C'est là qu'il fut élevé par par sa tante
Mimi ( Marie ) la sœur de sa maman Julia.
Elle lui a donné une éducation extrêmement stricte et à vu arriver d'un très très mauvaise œil Paul McCartney ainsi que Georges Harrison qui a ses yeux représentaient de gros dangers pour l'équilibre et la santé mentale de John!
Malgré tout, le jeune Lennon préféra répéter et écrire des chansons avec eux plutôt que de travailler à l'école il a d'ailleurs splendidement raté ses examens au grand désespoir de sa tante!
Dans ces deux maisons les Quarrymen ont forgé ce qui allait devenir les Beatles avec Paul McCartney, John Lennon et George Harrison agé seulement de 14 ans.
Ils ont commencé à écrire dés le début de la carrière du groupe, ce qui les a très vite différencié des autres groupes de Liverpool.
Dans ces petites chambres d'étudiant seront très rapidement écrits des morceaux comme Love me do, Hello little girl, ou She loves you!

 

Moments forts et riches en émotions que les visites de ces deux maisons ou ces deux musiciens et compositeurs exceptionnels ont grandi à quelques miles l'un de l'autre pour heureusement se trouver.

 

Aujourd'hui une partie de l'après midi sera consacrée au transport vers Londres où les Beatles s'établiront définitivement dés 1963!

 

Marc YSAYE

Le premier jour par Marc Ysaye (mardi 25 avril)

Après une première journée de voyage qui fut plaisante mais un peu longue il faut bien l'avouer, surtout lorsqu'on se fait bloquer par la douane française à Calais pendant plus de trois heures, pour la cinquantaine de participants aux Beatles tour 2017 tout s'est extrêmement bien déroulé.
C'est bien entendu heureux que nous sommes arrivés dans ce formidable hôtel qui s'appelle le "Hard Day's Night Hotel".


Le "Hard Day's Night Hotel" est situé en plein cœur historique de Liverpool et ce qui ne gâche rien c'est qu'il se trouve à cent mètres du célèbre "Cavern Club".


Cet hôtel est absolument incroyable il a été construit dans un style victorien et après quelques rénovations successives a conservé toute sa classe, tout son style, et c'est un véritable bonheur que d'être ici à Liverpool plongé, je dirais immergé, dans l'univers des Beatles l'hôtel leur étant totalement consacré.


Ce qui m'a frappé de prime abord c'est qu'ici à Liverpool, tout est dévolu aux Beatles.
On a réellement et rapidement l'impression que tout tourne pour et par les Beatles.
La ville semble être extrêmement reconnaissante  à ces quatre musiciens qui ont changé non seulement l'histoire de leur ville mais l'histoire de l'Angleterre et l'histoire de nos vies tout simplement.
En se promenant à Liverpool on comprend encore un peu mieux l'importance et qu'ont eu les Beatles et à quel point leur héritage reste colossal aujourd'hui.
Les auditeurs de classic 21 ne s'y sont d'ailleurs pas trompés, l'émotion fut palpable tout au long de notre première journée à Liverpool où nous avons eu l'occasion plusieurs fois de nous émouvoir devant tout ce qui s'offrait à nous.


En réalité Liverpool est une ville beaucoup plus belle que ce qu'on imagine en général, la rénovation qu'elle a subi en 2008, capitale européenne de la culture, n'est évidemment pas étrangère à cette impression de mélange subtil entre classicisme et modernité absolue.
Le programme du jour fut extrêmement chargé. Nous avons commencé par la visite des docks, du port, de la rivière Mersey qui donna son nom au Mersey Beat, nous avons ensuite rapidement enchaîné vers des lieux extrêmement symboliques.

La cavern club, puis le cavern pub, les magasins typiques où l'on peut encore trouver du matériel quasiment inédit et des raretés concernant les Beatles.
Ensuite direction l'empire théâtre ou les Beatles se sont produits pour la dernière fois à Liverpool le 16 août 1965, après cela Town House ou les Beatles sont apparus au balcon devant une foule estimée à plus 250 000 personnes venues simplement les acclamer.
L'après-midi fut consacrée à la visite des lieux mythiques et immortalisés dans les chansons des Beatles, Penny Lane avec le Barbershop et le banquier tout est là, rien à bougé c'est extrêmement émouvant.

Ensuite Strawberry Fields le pensionnat ou John Lennon aller jouer avec ses amis lorsqu'ils étaient enfants.

Nous avons également apprécié jusque dans leurs moindres détails les maisons natales de Ringo Starr et George Harrison issus de milieux extrêmement modestes. Vous pouvez apprécier les photos de ces endroits où ils ont grandi et vécu ci-dessus.

Enfin le moment certainement le plus émouvant de notre journée fut lorsque nous arrivâmes à l'endroit où John Lennon et Paul McCartney se sont rencontrés pour la première fois c'était le 6 juillet 1957 à Sint Peter's church.

Dans l'après-midi le groupe de John Lennon les Quarrymen s'était produit sur un camion en guise de scène et ce n'est qu'après ce concert que Paul McCartney fut présenté au groupe de Lennon en interprétant une version époustouflante malgré son jeune âge, 15 ans, de Twenty flight Rock.
Lennon fut immédiatement séduit par le jeu de ce garçon plus jeune que lui... le reste c'est de l'histoire.
Cerise sur le gâteau pour les auditeurs de Classic 21, lorsque nous sommes arrivés devant l'église quelqu'un nous a ouvert les portes, c'est absolument exceptionnel et nous avons pu pénétrer dans l'endroit où Paul et John se sont rencontrés et où Paul a interprété son Twenty Flight Rock composé par Eddie Cochran.

Ce mercredi le programme sera très chargé également avec la visite complète du Beatles museum, la visite des maisons natales de Paul McCartney et John Lennon le tout baigné par une ambiance musicale Beatles vous vous en doutez, ce n'est que du bonheur pour toute la caravane Classic 21 qui n'a pas fini de profiter pleinement de tous ces moments privilégiés.

Marc YSAYE

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

Recevoir