Lamb of God en interview au Graspop 2019

Lamb of God en interview au Graspop 2019
Lamb of God en interview au Graspop 2019 - © Tous droits réservés

Pour la suite de cette deuxième journée, rencontre avec Mark Morton de Lamb of God !

Arrivé ce matin, il s’apprête à monter sur une des scènes du Graspop pour la cinquième fois. Et pour cause, Lamb of God est une machine bien huilée : depuis 2016, ils ont enchaîné un album, une tournée, un EP, une autre tournée, un album de covers avec le projet " Burn the Priest ", et pour le guitariste, une sortie " solo " en mars dernier avec son album " Anesthetic ".

" Burn the Priest ", trois mots qui font référence à plusieurs choses : les débuts de Lamb of God, quand ils jouaient encore sous ce nom-là, mais aussi le premier album de leur carrière, qui a fêté ses 20 ans en avril dernier. C’était donc l’occasion de " réactiver " l’idée en sortant cet album de covers.

Nettement moins agressif que l’album d’origine, ce dernier rend hommage aux groupes qui ont influencé Lamb of God. C’est une envie que Mark Morton avait depuis longtemps, mais entraîné par le rythme soutenu des tournées depuis des années, le temps lui avait manqué.

Parallèlement à ça, il a aussi décidé de s’offrir une petite récréation en solo. Comme il le dit lui-même : " avec les tournées et les concerts avec Lamb of God, j’ai ma dose de metal nécessaire, j’ai mon fix, alors j’avais envie de jouer plus comme à la maison ".

Chez lui, pas de metal mais bien du rock et du classic rock. Il a donc proposé à quelques amis de le rejoindre sur ce projet et parmi eux : Randy Blythe (de Lamb of God), Jacoby Shaddix (Papa Roach), Alissa White-Gluz (Arch Enemy), Chuck Billy (Testament), Scott Ian (Anthrax), Myles Kennedy (Alter Brisge, Slash,…), ou encore le regretté Chester Bennington de Linkin Park.

Il nous a parlé de la joie et du bonheur de travailler en vraie collaboration avec eux, et surtout de la partie " fun ". Comme il le dit lui-même, " on fait du rock’n’roll, pas de la chirurgie, ça doit être fun, un bon moment".

Cyril a terminé l’interview en lui demandant quel album lui avait donné envie de devenir musicien… la réponse est dans l’interview ci-dessous !

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK