Lamb of God : Art Cruz plébiscité par Randy Blythe

Présent sur le nouvel album qui sortira le 8 mai, le nouveau batteur a fait "un boulot fantastique."

Il s’agit de la première production du groupe en compagnie de l’artiste, connu également pour son travail avec Winds of Plague. Il remplace l’ex-batteur et membre fondateur Chris Adler.

Lors d’une apparition chez SiriusXM, il a été demandé au chanteur de Lamb of God comment s’était passé l’enregistrement avec Cruz. "Je pense qu’il a fait de l’excellent travail, Art est un très bon batteur."

"C’était vraiment intéressant de le voir prendre part à l’expérience, parce qu’écrire un album de Lamb of God n’est pas de tout repos. Absolument pas. Parce qu’on est très durs avec nous-mêmes. De cette façon, si l’on sort une chanson et que quelques-uns se disent "C’est nul, j’aurai aimé que ça sonne plus comme "As The Palaces Burn"", on s’en fiche. Parce qu’on a déjà traversé l’enfer pour la sortir. Nous sommes nos pires critiques, c’est même ridicule de voir à quel point on est durs avec nous-mêmes. C’est pourquoi ce n’est pas toujours très chouette d’écrire et d’enregistrer avec nous. Mais cette fois-ci, ça s’est très bien passé."

Le frontman précise : "Le voir s’incruster dans ce monde devait le rendre nerveux. C’est toujours le cas lorsqu’on enregistre son premier album avec un groupe établi, en l’occurrence depuis 25 ans, avec une base de fans assez importante. Mais il a très bien géré, puis c’était la première fois qu’il disposait d’autant de temps pour enregistrer. Il a travaillé avec Prong et son autre groupe Winds of Plague, et je pense que tout doit être fait très vite dans ces cas-là. Tout simplement parce que le budget ne te permet pas de prendre ton temps. Je pense aussi qu’il était un peu plus cadré par les autres membres dans ses autres projets… "On veut que tu fasses ci, que tu fasses ça". Chez nous, on lui a simplement dit de montrer ce qu’il savait faire."

Dans cette même interview, Blythe est également revenu brièvement sur les raisons de la séparation du groupe avec l’un de ses membres fondateurs, Chris Adler : "La situation s’est arrangée de manière très simple, Chris ne fait plus partie de Lamb of God. Nous l’avons annoncé publiquement. Art Cruz est notre nouveau batteur et c’est tout ce que nous avons à dire à ce sujet."

En janvier de l’année dernière, American Musical Supply avait demandé à Art Cruz comment s’était passé la transition entre le fait de jouer ses propres morceaux et reproduire le style d’un autre : "Chris est mon pote, donc s’asseoir à sa place pendant qu’il se soignait n’était pas évident. Lamb of God est mon groupe préféré, c’était mon rêve de pouvoir ne serait-ce que les approcher. C’était beaucoup de responsabilités de remplacer Chris. Mais j’y prends beaucoup de plaisir, le groupe aussi, et c’était une belle expérience, c’était même phénoménal."

Le batteur a rajouté qu’il n’a pas eu à changer son propre style afin de coller à la musique de Lamb of God : "J’ai toujours eu beaucoup d’admiration pour eux, ils m’inspirent depuis le début. Je n’ai pas eu beaucoup de choses à changer. J’ai juste dû me concentrer un peu plus, car j’ai tendance à y aller au feeling. L’expérience est aussi plus intense, surtout lorsque l’on joue devant 50.000 personnes plutôt que 2000…"

Cruz avait déjà remplacé Adler sur plusieurs tournées dans le passé avant d’être nommé comme remplaçant officiel en juillet dernier. Lorsque l’absence du premier batteur avait été annoncée lors de la tournée 2018, ce dernier avait déclaré suivre une thérapie après son accident de moto survenu en fin 2017. Sa première apparition avec le groupe remonte à juillet 2018 à Gilford, dans le New Hampshire.

Le nouvel album éponyme sortira le 8 mai chez nous via Nuclear Blast Records.

3 images
Lamb of God :Art Cruz plebiscité par Randy Blythe © Tous droits réservés

Lamb of God s’associera avec Kreator et Power Trip au printemps prochain pour une tournée dans toute l’Europe.

À cette occasion, plusieurs vidéos sont prévues avec Mark Morton et Mille Petrozza, respectivement guitariste de Lamb of God et chanteur de Kreator. Ils y parlent de leurs carrières, le fait de tourner ensemble et la scène metal en général. Le premier épisode, disponible maintenant, aborde la relation des deux groupes et l’importance du thrash dans cette union.

Petrozza avait dit, lors de l’annonce de la tournée : "C’est avec plaisir que je vous annonce le "State Of Unrest Tour". Pendant longtemps, le metal américain et européen était divisé mais le temps est venu de s’unir ! Nous sommes impatients de jouer nos uniques dates européennes de l’année avec Lamb Of God et de recevoir le soutien de l’une de mes nouvelles formations thrash favorites : Power Trip. Ce sera une ode au metal à ne surtout pas manquer !"

Le frontman de Lamb of God, Randy Blythe, s’était également exprimé au sujet de cette série de concerts : "C’est toujours un plaisir de faire une tournée avec quelqu’un pour la première fois. Nous sommes impatients de prendre la route avec Kreator et de passer plus de temps avec nos potes de Power Trip. On se retrouve en mars et en avril !"

Alors que Lamb of God apportera bientôt une suite à son album "VII : Sturm Und Drang", Kreator n’a pas arrêté de tourner depuis la sortie de leur album "Gods of Violence" en début 2017.

En septembre dernier, la formation avait annoncé l’ajout du bassiste Frédéric Leclercq dans ses rangs. Il est notamment connu pour son travail avec le groupe de power metal "Dragonforce", pour lequel il a joué de 2005 jusqu’en août dernier.

Le "State Of Unrest Tour" démarrera le 27 mars prochain à Stockholm. Un arrêt en Belgique est prévu à l’AB en date du 19 avril. Le concert étant malheureusement déjà complet…

Le premier épisode de la série d’interviews avec Mark Morton et Mille Petrozza est à voir ci-dessous :

3 images
Lamb of God : Art Cruz plébiscité par Randy Blythe © Tous droits réservés

Notre équipe avait interviewé Mark Morton de Lamb of God lors du Graspop 2019

C’était la cinquième fois qu’il montait sur une des scènes du Graspop. Et pour cause, Lamb of God est une machine bien huilée : depuis 2016, ils ont enchaîné un album, une tournée, un EP, une autre tournée, un album de covers avec le projet " Burn the Priest ", et pour le guitariste, une sortie " solo " en mars dernier avec son album " 
Anesthetic ".

" Burn the Priest ", trois mots qui font référence à plusieurs choses : les débuts de Lamb of God, quand ils jouaient encore sous ce nom-là, mais aussi le premier album de leur carrière, qui a fêté ses 20 ans en avril dernier. C’était donc l’occasion de " réactiver " l’idée en sortant cet album de covers.

Nettement moins agressif que l’album d’origine, ce dernier rend hommage aux groupes qui ont influencé Lamb of God. C’est une envie que Mark Morton avait depuis longtemps, mais entraîné par le rythme soutenu des tournées depuis des années, le temps lui avait manqué.

Parallèlement à ça, il a aussi décidé de s’offrir une petite récréation en solo. Comme il le dit lui-même : " avec les tournées et les concerts avec Lamb of God, j’ai ma dose de metal nécessaire, j’ai mon fix, alors j’avais envie de jouer plus comme à la maison ".

Chez lui, pas de metal mais bien du rock et du classic rock. Il a donc proposé à quelques amis de le rejoindre sur ce projet et parmi eux : Randy Blythe (de Lamb of God), Jacoby Shaddix (Papa Roach), Alissa White-Gluz (Arch Enemy), Chuck Billy (Testament), Scott Ian (Anthrax), Myles Kennedy (Alter Brisge, Slash,…), ou encore le regretté Chester Bennington de Linkin Park.

Il nous a parlé de la joie et du bonheur de travailler en vraie collaboration avec eux, et surtout de la partie " fun ". Comme il le dit lui-même, " on fait du rock’n’roll, pas de la chirurgie, ça doit être fun, un bon moment".

Cyril a terminé l’interview en lui demandant quel album lui avait donné envie de devenir musicien… la réponse est dans l’interview ci-dessous !

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK