Ladies in Rock : Yoko Ono, la plus célèbre artiste inconnue au monde

Ladies in Rock
2 images
Ladies in Rock - © Tous droits réservés

Yoko Ono a vécu pendant douze ans l'une des histoires d'amour les plus médiatiques du siècle dernier. Accusée d’être responsable de la séparation des Beatles, baptisée  ''Miss Oh No!'', par leurs fans, Yoko n’est pas que ''la femme de'', elle est aussi une artiste d’avant-garde toujours active. Plasticienne, musicienne, chanteuse, compositrice, écrivain, comédienne, cinéaste, et reine des happenings, retour sur cette artiste qui tant a fait couler d’encre. 

Retrouvez la suite ce vendredi soir entre 21 et 22 heures sur Classic 21, en ROD sur Classic 21.be et Auvio ainsi que dans le Télépro de cette semaine.

Née à Tokyo en 1933 Yoko Ono est issue de l’aristocratie. A dix-huit ans, elle est admise à l’université Gakushuin de Tokyo où elle se passionne pour l’existentialisme. Mais un an plus tard en pleine guerre, Yoko quitte avec sa famille le Japon pour s’installer à New-York, où son oncle est ambassadeur. Elle s’inscrit dans une école d’art. En 1964 elle réalise ''Cup Piece'' l’une de ses performances les plus célèbres. Yoko Ono s’agenouillant sur une scène et demandant au public de venir lui couper ses vêtements avec une paire de ciseaux. Cette immobilité est symbole de la vulnérabilité d’une femme face aux violences sexistes et racistes.

Yoko Ono se marie deux fois avant de rencontrer John Lennon. En 1971 après son divorce avec Yoko le réalisateur Tony Cox devient chrétien fondamentaliste . Suite aux incessantes disputes au sujet de la garde de leur fille, Kyoko, le père la kidnappe. Ils disparaissent pendant plusieurs années et Yoko ne retrouve sa fille qu’en 1998.

Lennon : le duo mythique se rencontre à l’occasion d’un vernissage à la galerie Indica de Londres. C’est d’ailleurs Paul McCartney qui l’a présentée à John le 7 novembre 66. Lennon croque dans une de ses œuvres, une pomme exposée. Cela fait rire Yoko. Cette liaison conduit au divorce de John et Cynthia Lennon, bien qu’ils ne consommeront pas avant 68. Yoko Ono devient officiellement la compagne du musicien et peu à peu, elle s’invite dans sa vie professionnelle.

Yoko et John, couple fusionnel ne se quitte plus une seconde. Yoko assiste à tous les enregistrements des Beatles, ce qui crée des tensions au sein du groupe qui se sépare officieusement en 1969. Le glas sonnera en avril 1970 avec la sortie du premier album de Paul. Le duo ''Lennono'' devient l'une des figures de proue des revendications pacifistes avec leur séances ''bedin for peace''. En pleine guerre du Viêt Nam, le couple tient à protester en faisant la promotion de la paix en pyjama ou nu dans leur lit pendant plus d’une semaine à Amsterdam mais aussi à Montréal. 

Yoko est également connue pour avoir laissé John avoir une aventure avec une autre femme alors qu'ils étaient mariés. Cette liaison s'est interrompue lorsque Yoko a réussi à convaincre John de revenir vers elle. En 1975, Yoko Ono donne naissance à Sean, c’est le début d'une vie de famille plus calme. Couple moderne John souhaite rester à la maison pour s'occuper de leur fils et confie ses affaires financières à Yoko.

Le plus célèbre titre de John en solo ''Imagine'', lui a été inspiré par un très court poème écrit par Yoko. Après des années de procédure, Yoko est reconnue coauteure en 2017. Le 8 décembre 1980,  Mark Chapman abat John Lennon sous les yeux de Yoko Ono. Elle ne s’en remettra jamais. Elle demeure depuis, dans le même appartement où a eu lieu le crime, devant le Dakota building à New-York, elle n'a jamais songé à quitter la résidence. 

Yoko Ono a depuis repris ses activités picturales ainsi que ses happenings, et continue de rendre hommage à son défunt époux via des expositions. Personnalité détestée, critiquée, souvent traitée de sorcière  mais personnalité engagée ; Yoko Ono a toujours milité pour les droits de l’homme, la paix, les droits de la femme, la cause LGBT. Avant, pendant et après John Lennon. On peut au moins lui laisser cela.

En 2015 le MoMA de New York, lui consacrait une immense rétrospective.

Delphine Ysaye vous présente un portrait de ces icônes féminines qui ont marqué le monde du rock le vendredi de 21h à 22h. De Patti Smith à Debbie Harry, en passant par Janis Joplin, toutes ces femmes ont laissé une trace indélébile dans l’histoire de la musique que Delphine Ysaye mettra en lumière durant cette saison.

En partenariat avec

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK