Ladies in Rock : Janis Joplin, il y a 50 ans la disparition d'une artiste

ladies in rock
2 images
ladies in rock - © Janis Joplin

L’héroïne du Rock est sans conteste Janis Joplin. Elle disparaît brutalement le 4 octobre 1970 au sommet de son art, rejoignant le funeste club des 27. Club réunissant Brian Jones, Jimi Hendrix et Jim Morrison, également morts à 27 ans, suite aux abus d’alcools et de drogues. Sa disparition intervient moins de trois semaines après celle d’une autre grande figure, le guitariste Jimi Hendrix.

50 ans déjà que Janis Joplin dite ' Pearl ' a poussé son dernier cri. Son style de vie sulfureux, ses tenues extravagantes, sa façon unique de chanter sans pudeur ni tabou et le simple fait d’être une femme dans un univers masculin ont bouleversé le monde du rock. Sa vie a été ponctuée de rébellion et d’anticonformisme.

Retrouvez la suite ce vendredi soir entre 21 et 22 heures sur Classic 21, en ROD sur Classic 21.be et Auvio ainsi que dans le Télépro de cette semaine.

Janis Joplin est une petite fille sage née 1943 au Texas, au cœur de l’Amérique blanche et conservatrice dans une famille unie. A l’adolescence elle prend du poids, elle est souvent raillée par ses camarades. Une blessure dont elle ne guérira jamais. A l’université du Texas, qu’elle quittera sans obtenir de diplôme, elle est élue " le garçon le plus laid " du campus. Un évènement qui l’humiliera au point de tout laisser derrière elle pour rejoindre San Francisco. Elle devient hippie préférant la compagnie des artistes et mène un véritable combat pour les Afro-Américains qui subissent la ségrégation. Elle peint, danse, joue de la musique et découvre sa voix(e). La drogue et l’alcool se trouvent aussi sur son chemin. Elle brûle la vie par les deux bouts affectionnant le bourbon.

En 1966, Janis devient la chanteuse du groupe Big Brother & The Holding Company, un an plus tard elle fait une prestation bouleversante lors du festival de Monterey. Elle acquiert une véritable notoriété dans le milieu et enregistre un premier album " Cheap Thrills ". L’album sort en août 1968. '' Piece of My Heart '' et '' Summertime '' (reprise de Gershwin) deviennent d’immenses succès. Les concerts et les tournées amplifient son goût pour la défonce. Elle participe au festival de Woodstock complètement ivre mais assure la prestation. De grandes lunettes rondes bleues, des boas, des plumes d’autruches dans les cheveux, des costumes colorés, des tenues transparentes, une gestuelle provocante pour l’époque… Janis assure le show.

Elle multiplie les liaisons aussi, elle aime les hommes et les femmes. Le plus souvent des relations sans lendemain. Écorchée vive, inconsolable Janis Joplin plonge et replonge toujours plus fort. Après six overdoses d’héroïne, Janis part au Brésil en 1970 pour tenter de décrocher. Elle revient sobre mais replonge de plus belle malgré sa collaboration avec un nouveau groupe qu’elle affectionne particulièrement : Full Tilt Boogie. Ensemble ils enregistrent un ultime album " Pearl " en référence à son surnom. Move Over ", " Cry Baby ", " Me And My Bobby McGee " et " Mercedes Benz " figure sur ce disque. Un album posthume dont elle ne connaîtra jamais le succès puisque le 4 octobre 1970 elle est retrouvée morte dans sa chambre d’hôtel à Los Angeles suite à une overdose.

Sur son testament elle avait laissé un chèque de 2500 dollars qui devait servir à faire une fête lors de ces funérailles avec tous ces amis. Le carton d’invitation portait l’annotation : "Drinks are on Pearl" (les boissons sont offertes par Pearl). Quelques jours plus tard, ses cendres sont dispersées dans l’océan Pacifique au large de San Francisco.

Durant sa brève et intense carrière, Janis Joplin a réalisé quatre albums studio. Le dernier " Pearl " est un véritable cri. Culte pour l’histoire. Un héritage inestimable pour les femmes et la musique en général qui fait que cinquante ans après sa disparition, Janis Joplin reste étonnamment présente.

Intronisée au Rock and Roll Hall of Fame en 1995, Janis Joplin reçoit en 2005 un Grammy award posthume pour l’ensemble de son œuvre.

Delphine Ysaye vous présente un portrait de ces icônes féminines qui ont marqué le monde du rock le vendredi de 21h à 22h. De Patti Smith à Debbie Harry, en passant par Janis Joplin, toutes ces femmes ont laissé une trace indélébile dans l’histoire de la musique que Delphine Ysaye mettra en lumière durant cette saison.

En partenariat avec

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK