Ladies in Rock : Duffy, une Galloise

ladies in rock
2 images
ladies in rock - © duffy

Un look sixties, un timbre de voix soul, Duffy met le monde entier d’accord en 2008 avec son single ''Mercy''. Des millions d’albums vendus, des Grammys et Brit awards remportés, et puis… silence radio. Retour sur celle qui fut l’une des reines de la New soul.

Duffy est dotée d’une voix soul puissante comparable à celle des plus grandes, Dusty Springfield, Amy Winehouse ou encore Aretha Franklin. Ce qui a d’ailleurs le don de l’agacer : " Chaque être est unique pourquoi toujours comparer ? "

Retrouvez la suite ce vendredi soir entre 21 et 22 heures sur Classic 21, en ROD sur Classic 21.be et Auvio ainsi que dans le Télépro de cette semaine.

Aimée Anne Duffy de son vrai nom naît le 23 juin 1984 à Gwynedd, un petit village du Pays de Galles. Influencée dès son plus jeune âge par son père, mélomane et fan de rock, elle écrit ses premières chansons à dix ans. Elle est une enfant assez renfermée, elle se tourne donc vers l’écriture qui devient une libération. En 2003 après un passage remarqué dans une émission de télé crochet galloise, elle est repérée par Jeannette Lee, co directrice d’un label rock, qui devient son mentor. Après cette expérience, Duffy poursuit des études universitaires tout en continuant à chanter dans des clubs de jazz/blues avec des groupes locaux. Elle enregistre quelques titres en 2004 et apparaît sur l’album d’un groupe électro Mint Royale.

Elle quitte le pays de Galles pour Londres et collabore avec l’ancien guitariste du groupe "Suede" Bernard Butler. A deux ils écrivent l’album qui va tout changer ''Rockferry''. Un son rétro et soul qui la caractérise parfaitement. Le premier single de cet album paru en 2008 est ''Mercy'', il se place au sommet du classement britannique. Cet album est un carton surprise faisant d’elle une star et une millionnaire à seulement 23 ans. Dix millions d’exemplaires sont vendus dans le monde, enregistrant également la meilleure vente d’albums de 2008 au Royaume-Uni. Duffy part en tournée mondiale et participe à de nombreux festivals, dont Coachella, Glastonbury, ou encore chez nous Rock-Werchter.

Son look et sa moue sixties font fureur et les marques se l’arrachent. Duffy est dans le sillon d’Amy Winehouse qui avait remis au goût du jour les sonorités soul et Jazz. Mais Duffy c’est une Amy moins trash, plus sage ce qui rassure les marques et producteurs. Deux ans après le succès foudroyant de ''Rockferry'', Duffy revient avec un deuxième album ''Endlessly''. ''Well Well Well'' en est le titre phare. Si l’album se vend bien, il ne réitère par la prouesse du premier ce qui déstabilise complètement Duffy. De plus elle est pressentie pour faire la BO de ''Skyfall'', le 23e épisode de James Bond, mais elle est devancée par une autre britannique qui monte : Adèle.

Entre Adéle, Gabriella Climi, Amy, Estelle et Duffy, les divas de la new soul, la concurrence fait rage. Duffy choisit finalement de se retirer de la scène musicale pour préparer un nouvel album, jamais sorti à ce jour. En 2015 elle fait une apparition au cinéma dans le film ''Legend'' (2015) où elle y interprète le rôle de Timi Yuro, une chanteuse des sixties américaine. Dommage que cette belle ascension se soit soldée par une longue pause, une voix pareille est faite pour être entendue ! Ce qui pourrait être à nouveau le cas puisqu’en décembre 2019, Duffy a laissé planer le doute sur Instagram quant à un retour sur le devant de la scène en postant une photo d’elle et en incluant une date : #2020… Affaire à suivre.

Delphine Ysaye vous présente un portrait de ces icônes féminines qui ont marqué le monde du rock le vendredi de 21h à 22h. De Patti Smith à Debbie Harry, en passant par Janis Joplin, toutes ces femmes ont laissé une trace indélébile dans l’histoire de la musique que Delphine Ysaye mettra en lumière durant cette saison.

En partenariat avec

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK