Ladies in Rock : Donna Summer

La Reine du Disco ! Rien ne prédestinait Ladonna Andrea Gaines née en 48 à devenir "la première dame de l’amour". Elle grandit à Boston dans une famille très pieuse de 7 enfants. Et c’est à l’église qu’elle trouve foie en la musique, chantant régulièrement du gospel.

A 19 ans, contre l’avis de ses parents, elle décroche un rôle dans la version allemande de la comédie musicale "Hair" et prend alors la direction de l’Europe. Et c’est là que tout commence. D’abord elle s’installe à Munich pour épouser Helmut Sommer et donne naissance en 1973 à une petite Mimi. Elle utilise ce patronyme "Sommer" qu’elle anglicise en Summer. En 74 Donna Summer répond à une annonce demandant une choriste et rencontre les producteurs Pete Bellotte et Giorgio Moroder. La succès story démarre.

Râle de plaisir

Sa carrière explose en 1975  avec "Love to Love You Baby" qui dépasse rapidement le million d'exemplaires vendus. Lors de cet enregistrement, Moroder lui demande d’être plus sexy que la fille qui chante avec Gainsbourg dans "Je t’aime moins non plus". Avec 23 orgasmes simulés dans le titre, le pari est plus que relevé. Les paroles et la musique langoureuse de cette chanson de 17 minutes font de Donna Summer un sex-symbol noir, chose plutôt rare pour un public blanc ! ''Love to love'' devient l'hymne d'une époque ; celle du sexe, de la drogue et de la dance.

Queen of disco

Au total la diva vend plus de 130 millions d’albums. Elle fait danser toute une génération avec des tubes tels que "Hot Stuff", "I Feel Love", ou encore "Bad Girls". Car c’est au son de ces titres que se vivent les soirées les plus "Hot" de la fin des années 70. 

Le titre ''I Feel Love'' devient une source d’inspiration fondamentale pour toute la première génération de groupes electro, de Soft Cell à Depeche Mode.

David Bowie raconte qu’à Berlin, Brian Eno vient le voir avec ''I Feel Love'' sous le bras et lui dit: "J’ai entendu le son du futur. C’est ça, ne cherche pas plus loin.

Dans le mille Brian ! Elle remporte cinq Grammy’s, elle est la première artiste à avoir trois albums doubles consécutifs à atteindre le numéro 1 aux États-Unis et enfin elle est aussi la première femme noire à être sélectionnée aux MTV Award.

Si sa carrière connait beaucoup de haut, elle subit aussi de graves dépressions et tente à plusieurs reprises de mettre fin à ses jours. Après huit albums en quatre ans, des concerts et apparitions télévisées à n’en plus finir, Donna Summer est à bout.

Dans les années 90, elle s'éloigne de la Californie avec sa famille, elle a alors trois filles, et trouve refuge dans la peinture et la religion.

En 2008, elle enregistre l'album ''Crayons'' qui sera le dernier à paraître de son vivant.

Elle disparaît le 17 mai 2012 atteinte d'un cancer des poumons développé, selon ses proches, par l'inhalation de particules toxiques lors des attentats du 11 septembre. L’annonce de son décès provoque une onde de choc mondiale, laissant derrière elle un héritage colossal. De Berlin à New York sa voix suave, sexy résonne encore et toujours dans les meilleurs night club.

En partenariat avec

Télépro

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK