Ladies in Rock 19/03 21h : Véronique Sanson, Sexe, Drogues et Chansons Françaises

En cinquante ans de carrière Véronique Sanson a oscillé entre succès et passages à vides. Retour sur cette artiste aux allures d’"Indestructibles". Libre, rebelle et farouchement combative Véronique bien campée derrière son piano, séduit la France entière depuis longtemps déjà. Ses frasques, ses mariages et son style de vie sulfureux ont façonné sa drôle de vie.

Ses parents mélomanes l’initient au piano dès ses 4 ans. Pendant la seconde guerre mondiale Renée et Colette Sanson sont des membres très actifs de la Résistance. Ils décident de donner à leurs deux filles des prénoms commençant par le V de "victoire". Ce sera donc Violaine et Véronique.

 

Véronique Sanson fait la rencontre de Michel Berger en 1971. Elle est déjà auteur-compositeur et sa voix singulière détonne. Ce dernier devenant son mentor et son compagnon, lui permet d’enregistrer son premier album en 1972 ; " Amoureuse ". Ce disque lui assure un succès immédiat.

 

Michel et Véronique vivent une histoire une d’amour qui s’arrête brutalement le jour où la chanteuse descend acheter un paquet de cigarette. Elle ne reviendra jamais plus, elle part chez sa mère chercher son passeport et prend l’avion sur un coup de tête pour retrouver Stephen Stills rencontré quelques mois plus tôt. Stephen Stills est un musicien folk rock connu pour ses groupes : Buffalo Springfield et Crosby, Stills, Nash and Young. Pour lui elle quitte la France, Michel Berger, une carrière déjà bien lancée et lui donne un fils, Christopher Stills, né un 19 avril 1974. Véronique vit dans le Colorado, sa musique est dès lors influencée par les États-Unis et par Stephen. En 74 elle sort " Le Maudit " un album résolument plus rock que les précédents.

Sa relation avec Stephen est passionnelle et destructrice. L’alcool et la drogue n’arrangent rien. Stephen est violent. La veille de son mariage, en mars 1973, elle pense à renoncer : Stephen devient fou, il la frappe, elle s’entaille les veines, veut fuir avec sa sœur, avant d’y renoncer. Elle supporte tout, la drogue, la jalousie, les infidélités, les coups… Mais sait aussi se défendre : " Pour se battre, il faut être deux, dit-elle. Je peux être extrêmement violente. "

En 1976, elle enregistre un nouvel album ''Vancouver'' certifié disque d’or. Début 80 lassée de sa vie privée tumultueuse Véronique divorce et revient s’installer en France. Gros passage à vide pour la chanteuse qui se bat sur le plan juridique pour obtenir la garde de son fils. En 1988, elle fait un retour remarqué avec l’album " Moi, le Venin " qui contient la chanson '' Allah '', qui fait scandale et lui vaut plusieurs menaces de mort.

Elle rencontre Pierre Palmade qui devient son mari en 1995. Quelques années plus tard le couple se sépare et Pierre révèle son homosexualité. La chanteuse touche alors le fond. Elle boit dès son réveil, se noie dans l’alcool, quitte à frôler une fois de plus les rives du non-retour. Son fils Christopher, devenu lui-même musicien, déniche l’adresse d’une clinique pour soigner sa dépendance. Un dur combat, une renaissance, et un nouveau compagnon, Christian, rencontré aux Alcooliques anonymes, qui partage désormais sa vie.

Ces dernières années, atteinte d’un cancer des amygdales, Véronique se révèle plus forte que jamais en sortant deux nouveaux albums dont " Dignes, Dingues, Donc ", le dernier en date paru en 2018. Si Véronique Sanson ne sait pas si elle est guérie, elle se déclare être une survivante et a annoncé un nouvel album à paraître courant 2021. Définitivement indestructible !

En partenariat avec

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK