Ladies in Rock 09/04 21h : Sandy Denny, Le Destin Tragique d’une Chanteuse Folk Britannique

C’est l’histoire d’une femme, l’histoire d’une vie que l’on pourrait facilement mettre en chanson. Sandy Denny a posé les jalons du folk rock en Angleterre dans les années 60-70. Autrice compositrice et chanteuse hors pair, elle est la seule artiste à avoir enregistré un duo avec Led Zeppelin avant de s’éteindre brutalement.

Sandy Denny, de son vrai nom : Alexandra Elene Maclean Denny, est née à Wimbledon le 6 janvier 1947. Elle se destine à être infirmière. En plein milieu de son cursus, elle arrête tout afin de se consacrer entièrement à la musique. En effet sa voix cristalline et ses talents d’écriture lui permettent de se faire remarquer dans les clubs folks de Londres. A l’époque son répertoire s’inspire principalement de la tradition folk et du travail d’artistes émergents comme Bob Dylan et Tom Paxton. Elle fait la connaissance d’un certain Dave Cousins, guitariste et chanteur des Strawbs. Sandy rejoint la formation et enchaîne aussitôt l’enregistrement de leur premier album "All Our Own Work". Sa carrière est lancée.

 

Souhaitant plus d’envergure pour ses compositions, Sandy Denny quitte la formation pour en rejoindre une autre en 1968 : Fairport Convention. Un de ses titres les plus célèbres est sans conteste Who knows where the time goes ", une ballade maintes fois reprise notamment par Nina Simone. L’aventure Fairport Convention est courte mais très riche. En 1969 ils enregistrent ensemble trois albums ''What we did on our holidays, Unhalfbricking'' et ''Liege and lief''. Avec ces albums, le groupe est en tête du folk rock britannique, notamment grâce un travail d’exploration du répertoire traditionnel orchestré par Sandy.

La chanteuse rêve à présent de diriger son propre groupe. Elle ne tarde pas en créant Fotheringay avec entre autres son nouveau petit ami, le guitariste et choriste Trevor Lucas. Leur premier album éponyme focalise toutes les attentions dès sa sortie en 1970. Cette fois Sandy Denny est prête pour tenter l’aventure en solo, elle enregistre plusieurs albums et épouse son Trevor.

En 1971, Robert Plant invite Sandy à faire un duo avec lui sur le quatrième album de Led Zeppelin sur la chanson "The Battle of Evermore". Elle est la seule artiste invitée par le groupe à figurer sur un album de Led ZeppelinDans la foulée Sandy est élue deux fois meilleure chanteuse britannique par Melody Maker en 1971 et 1972.

En 1973, elle retourne avec Fairport pour un seul album "Rising for the Moon" qui inclut à nouveau plusieurs de ses compositions. Mais cette fois c’est une autre histoire, la tournée mondiale de Fairport Convention en 1974 est un échec commercial et financier. De plus l’alcool et la drogue font des ravages au sein de la formation, Sandy en tête. En dépit de ses problèmes d’argents, Sandy compose un nouvel album, ce sera son dernier "Rendez-vous".

Georgia Rose Lucas, sa fille unique, naît le 12 juillet 1977. Le couple Sandy-Trevor bat de l’aile. Après une énième crise Trevor monte à bord d’un avion pour l’Australie sans billet de retour emmenant avec lui la petite Georgia. Sandy part quelques jours en vacances avec ses parents dans les Cornouailles. Elle fait une mauvaise chute dans les escaliers mais elle ne se rend pas à l’hôpital. Quelques jours plus tard elle souffre d’atroces maux de tête et rentre chez elle. Elle est retrouvée inconsciente par un ami au pied de son escalier. Une demi-heure plus tard, Sandy est admise à l’hôpital , plongée dans le coma en raison d’une hémorragie cérébrale. La chanteuse ne se réveillera jamais. Le 21 avril 1978 elle s’éteint, elle n’a alors que 31 ans.

Sujette à de nombreuses spéculations, sa mort laisse orpheline Georgia alors âgée de seulement quelques mois, ainsi que de nombreux fans éplorés. Georgia Rose Lucas habite toujours en Australie. Elle n’a jamais parlé de sa mère en public, elle lui a organisé quelques hommages musicaux avec des musiciens qui l’avaient côtoyée. Son mari Trevor décède en 1989 d’une crise cardiaque, laissant Georgia orpheline pour de bon.

La renommée posthume de Sandy Denny est réelle, elle laisse un héritage musical qui en inspirera plus d’une. Sandy a marqué son temps prouvant que les Américains n’avaient plus le monopole du genre folk et qu’il fallait désormais aussi compter sur les Anglais. Elle est encore aujourd’hui considérée comme la pionnière du folk rock britannique.

Retrouvez la suite ce vendredi soir entre 21 et 22 heures sur Classic 21, en ROD sur Classic 21.be et Auvio ainsi que dans le Télépro de cette semaine.

En partenariat avec

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK