La revanche des bassistes!

Embed from Getty Images

Une nouvelle étude scientifique vient de révéler quel instrument est le plus important au sein d’un groupe.

 

Après l’âge d’or des chanteurs, des guitaristes, et des batteurs, il semblerait que cette fois, la basse soit avancée comme élément déterminant d’un morceau. La très sérieuse étude a été menée par la PNAS, et dévoile "une perception plus importante pour les sons des gammes graves dans les rythmes musicaux", en gros, que la basse est l’essence même d’un morceau.

Le cerveau humain aurait tendance à mieux comprendre un rythme lorsqu’il est joué dans des tons graves, comme à la basse, plutôt qu’aigus. Quant à l’envie de danser, de taper des pieds, et de répondre rythmiquement à la musique, elle est plus stimulée par la basse que par des sonorités plus hautes, telles que jouées par la guitare par exemple.
Une autre étude menée par la Northwestern University confirme ces dires et ajoute que les morceaux où la basse est plus présente donnent à celui qui l’écoute une sensation de pouvoir et de confiance.

De quoi consoler tous les bassistes après l’étude de 2014, menée par Polymic, qui déclarait que les batteurs sont plus intelligents que les autres musiciens.

 

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK