La Gibson L6S de Malcolm Young

guitar story
5 images
guitar story - © Tous droits réservés

Mystère et choc électrique... Mystère, car je vais vous emmener sur les traces d’une guitare oubliée depuis les années 70 et choc électrique car, contrairement à toutes croyances, cette guitare en question, une Gibson L6-S, est celle qui servit d’instrument rythmique lors de l’enregistrement de l’album High Voltage de AC/DC.

Là vous vous dites peut-être "mais que nous raconte-t’il ?... Nous savons tous que feu Malcolm Young était inséparable de sa Gretsch Jet Firebird de 1963 qu’il avait surnommé ‘The Beast’ ". Ce à quoi je vous répondrai, certes. Cependant, Malcolm lui avait tout de même été infidèle le temps d’enregistrer le tout premier album du groupe le plus électrique de l’histoire du rock.

Cette Gibson L6-S mystérieuse peut donc être considérée comme "doublure" de la six corde fétiche du regretté Malcolm Young. Aujourd’hui, cet instrument inestimable est devenu la propriété d’un certain Matthieu Lucas, un jeune collectionneur d’à peine 23 ans et qui, en décembre 2017, se confia dans les colonnes du magazine Guitar Part.

"Malcolm Young avait, vraisemblablement, acheté cette mystérieuse Gibson L6-S à Sydney dans le magasin d’un certain Harry Landis, dans les premiers mois de l’année 1975." nous dit-il. Et de poursuivre, "L’histoire veut, qu’en répétition, Malcolm ait brisé sa Gretsch, comme ce fut le cas à de nombreuses reprises. Il l’avait envoyé en réparation, au moment où le groupe ait réservé le studio, et une semaine avant d’entamer les sessions d’enregistrements, Malcolm et Mark Evans (le premier bassiste d’AC/DC) firent le tour de Sydney pour trouver la six-cordes qui soit, en quelques sortes, capable de devenir la petite sœur de la Grestch ‘The Beast’.

Le mystère reste pourtant bien présent autour de cet instrument même si Malcolm lui-même a reconnu, durant les années 90, avoir utilisé une Gibson L6-s pour enregistrer ''High Voltage''. Mais, selon lui, c’était uniquement sur le titre alors que la vraisemblance nous laisse d’avantage penser que c’est l’album entier, vu que la Gretsch était en réparation. Gardons que pour Malcolm , comme ce dernier soufrait de sévères problèmes d’alcool durant les ninetie’s, son addiction lui avait laissé quelques trous de mémoire.

Le Modèle L6-s de chez Gibson est un exemplaire que ne fit pas long feu au catalogue de la marque. Produite entre 1973 et 1979, cette guitare est tout même apparue aux mains d’artistes tels que : Al DiMeola, Mike Oldfield, Paul Stanley, Santana, Prince ou encore, Keith Richards. Instrument assez simple, équipé de deux Humbuckers Bill Lawrence, et d’un potentiomètre Varitone, semblable à ceux qui équipent les ES-345, ce fut la première Solidbody Gibson à disposer d’un manche de 24 cases.

Par rapport au modèle original, qui présentait un seul pan coupé, Malcolm Young la fit transformer en double-cutaway, comme sa Gretsch, aux environs du printemps 1976. Autre changement, qui la fait ressembler à sa grande sœur, c’est le retrait du micro manche et, par la suite, elle servit de guitare de remplacement, non seulement pour Malcolm, mais également pour Angus.

Début 1980, Malcolm donna cette guitare à son neveu Stevie Young, qui la joua sur le premier album de son groupe The Starfighters, jusqu’à sa vente en 1982. Durant 33 ans elle avait complètement disparu jusqu’à ce que, par l’entremise de "fouineurs" du net, elle fût signalée à Matthieu Lucas qui s’en fit acquéreur auprès d’un vieux monsieur qui ignorait totalement l’histoire de cette six-cordes.

Authentifiée depuis par Tony Currenti, batteur sur l’album ''High Voltage'', ainsi que par le bassiste Mark Evans, cette guitare aussi curieuse que mystérieuse, rejoint l’imposante Grestch White Falcon utilisée pour l’album ''Back In Black'', comme seules infidélités commises par feu Malcolm Young envers "The Beast".

Et aussi

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK