La campagne MFM de Paul McCartney fait avancer les choses !

Une personne sur trois, qui a adhéré au programme " Meat Free Monday (MFM)" depuis cinq ans ou plus, est devenue végétarienne selon une nouvelle étude.

Paul McCartney et ses filles ont lancé le projet Meat Free Monday en 2009 dans le but se mener les gens au changement de régime alimentaire pour protéger le climat.

Cette nouvelle recherche menée par l’Ecole de Médecine de Brighton et du Sussex (BSMS) et MFM a conclu que plus de 30% de ceux qui se sont engagés à suivre le programme pendant cinq ans minimum ont totalement cessé de consommer de la viande. 20% de ceux qui avaient signé pour trois ans sur les cinq ont également arrêté d’en manger.

Ce programme "un jour sans viande par semaine" a pour but de réduire les besoins en viande, et du même coup, d’aider l’environnement.

"Ce n’est pas la solution ultime, mais c’est déjà une solution. Beaucoup de gens le disent depuis longtemps, mais la résistance est toujours là", a expliqué Paul McCartney à la BBC.

L’étude a été publiée via le journal Appetite, et peut être consultée ici. Elle a été réalisée sur 655 personnes enregistrées sur le site web de la campagne MFM comme des consommateurs de viande, et consultés à 18 reprises lors d’interviews approfondies.

Paul McCartney avait d’ailleurs évoqué l’impact dévastateur de l’élevage industriel sur le climat dans un court métrage intitulé "One Day A Week".

Il s’agissait en fait d’une collaboration entre le projet de la famille McCartney "Meet Free Monday" et le réalisateur français Yann Arthus-Bertrand. Une vidéo qui coïncidait alors avec la conférence sur le Changement Climatique des Nations Unies.

Dans ce court-métrage, on retrouve Emma Stone, Woody Harrelson et les filles de Paul McCartney, Mary et Stella. On peut entendre aussi le morceau de McCartney, "Botswana", et des extraits de son album de 1997 "Standing Stone".

McCartney évoque les quantités massives de gaz à effet de serre produites par l’élevage et les quantités de plus en plus importantes d’eau, de terre et d’énergie que cela requiert. Ces problèmes, ajoute le musicien, ne se limitent pas à la terre, la pêche industrialisée faisant des ravages sur les écosystèmes marins.

"Il existe un moyen simple, mais significatif, d’aider à protéger la planète et tous ses habitants", explique-t-il. "Et cela commence juste un jour par semaine. Un jour sans manger de produits issus de l’élevage peut avoir un impact énorme pour maintenir cet équilibre délicat qui nous maintient tous en vie".

A la fin de la vidéo, Stone, Harrison, Stella et Mary McCartney révèlent quelques faits notables de l’élevage industriel. Parmi ceux-ci, la vitesse à laquelle les forêts tropicales sont abattues pour faire place aux pâturages pour les animaux, ainsi que la quantité d’eau – 2 350 litres – qu’il faut pour produire un hamburger.

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK