L'opinion de James Hetfield sur Trump

Embed from Getty Images

Le leader de Metallica a avoué qu'il détestait la politique lors d'une interview.

James Hetfield a expliqué qu'il gardait pour lui ses opinions sur le président des Etats-Unis, en ajoutant que la politique "séparait" les gens.

Les autres membres de Metallica ont par contre exprimé clairement leur position anti-trump ces derniers mois. Le batteur Lars Ulrich a critiqué le souhait de Donald Trump d'ériger un mur entre le Mexique et les Etats-Unis lors d'un show TV mexicain, alors qu'en janvier, le guitariste Kirk Hammet a écrit sur Twitter: "Faites attention! Levez-vous pour la vérité, la compassion et l'unité. Ne vous contentez pas de si peu. Rejetez les mensonges, la peur et les colères insensées. Le système veut nous diviser pour mieux nous contrôler émotionnellement." 

Cependant, lors d'une interview au journal chilien La Tercer, Hetfield a expliqué: "tout le monde a son opinion sur Donald Trump, je pense. Et je garde mon avis pour moi. Je suis chanteur et guitariste dans un groupe de rock. Je déteste la politique. Je ne veux pas en parler. Ce n'est pas important pour moi. Ce qui l'est, par contre, c'est que les gens s'unissent grâce la musique. Par contre, la politique, la religion... les divisent."

"Si je vous dis que je déteste ou que j'adore Trump, quelqu'un dira alors qu'il n'aime plus ma musique. C'est idiot. Donc je reste dans ma sphère de la musique," continue-t-il.

Après qu'on lui ai demandé si Trump avait introduit une "nouvelle Amérique," Hetfield a répondu: "C'est toujours une nouvelle Amérique quand quelqu'un arrive au pouvoir. Tout est question d'équilibre. Vous avez la gauche, la droite, et on fait des va-et-vient pour garder l'équilibre. Rester au milieu est mieux, on le sait. Au milieu... on accepte tout, on comprend tout. Mais ce n'est pas comme ça en réalité. Les gens ne sont pas comme ça."

L'intégralité de l'interview est à voir ici:

 

L'année passée, le batteur de Metallica avait d'ailleurs dit qu'il penserait à déménager au Danemark si Trump devenait président.

Metallica sera en Belgique pour deux concerts sold out les 1er et 3 novembre au Sportpaleis d'Anvers

Classic 21 vous réservera quelques surprises d'ici là. Restez bien à l'écoute!

Jean-Paul Smismans a récemment rencontré Robert Trujillo, le bassiste, pour évoquer le nouvel album et la prochaine tournée. A voir en vidéo ci-dessous. Dans la deuxième vidéo, on retrouve quelques extraits de l'interview de Lars Ulrich, batteur et fondateur du groupe, au micro de Studio Brussel.

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK