L'intégrale des textes de Brel

Brel
Brel - © Tous droits réservés

En 1978, Jacques Brel s’éteignait à Bobigny. A l'occasion des 40 ans de sa disparition, les textes de toutes ses chansons, sans exception, sont publiés dans un recueil.

Cette année, à l’occasion des 40 ans de sa mort, la Fondation Jacques Brel publie ''L’intégrale de ses chansons'', toutes celles qu’il a écrites et chantées, dès 1953. On retrouve dans ce livre les versions initiales, certaines ont été retravaillées lors de ses concerts à l’Olympia à Paris.

169 chansons écrites entre 1953 et 1978

Pour la journaliste spécialiste de la culture, Nicole Debarre, c’est passionnant de se plonger dans ce recueil, parce qu’on découvre dès ses premières chansons, les thèmes qui vont nourrir ses compositions pendant plus de vingt ans : la peur de la vieillesse, l’amour, l’amitié, l’envie de découvrir l’aventure, et surtout la critique des pantouflards, des résignés."Les deux fauteuils", une de ses premières chansons, donne tout de suite le ton : il découvre dans son grenier "tout dégoûtant" le fauteuil de son grand père et de sa grand-maman. L’un est usé jusqu’à la corde, il est lourd de la sueur qu’il porte, c’est le fauteuil de grand papa. L’autre, grand-mère y a pleuré dessus. Il imagine ses deux aïeux, cramponnés l’un à l’autre, comme des anciens amants. 

Ses premiers textes sont déjà des poèmes

Jacques Brel a beaucoup écrit, dès son plus jeune âge. C’était une véritable passion, il se projetait dans le futur comme parolier pour d’autres chanteurs.

Mais à ses débuts, à Bruxelles, puis à Paris, comme il est totalement inconnu, il chante ses propres chansons. Et ça marche ! Il n’aurait jamais imaginé qu’il ferait carrière comme interprète. En 1955 il enregistre son premier gros succès : "Quand on a que l’amour", puis plus tard rencontre le pianiste Gérard Jouannest qui va l’accompagner durant toute sa carrière, et même co-signer de nombreuses compositions.

Toutes les chansons, sans exception

Dans cette intégrale, on retrouve absolument toutes les chansons, même celles qu’il n’a chanté qu’une fois.

C’est le cas de cette première chanson "Les deux fauteuils", que Jacques Brel a juste chantée à Radio Hasselt, une station qui avait repéré sa voix, et qui lui avait proposé d’aller avec sa guitare chanter en direct.

C’est vraiment passionnant de lire toutes ses paroles, comme de la poésie, qu’il évoque les paumés qui parlent de ce qu’ils ne connaissent pas et se couchant à l’aube sans avoir rien fait, ou bien de cette grand-mère l’air de rien plus polissonne que le grand père infidèle, on peut passer des heures à découvrir les humeurs, les situations qu’il décrit dans chacun de ses textes. Comme d’ailleurs ses traductions des bourgeois ou des singes, ce n’est pas en flamand, mais en bon néerlandais.

"L’intégrale des chansons de Jacques Brel" vient de paraître aux éditions Fondation Jacques Brel. 

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK