Kiss donne un mini-concert à New York : les images

Pour célébrer la première projection du documentaire KISStory au Tribeca Film Festival à New York, le groupe a joué 5 titres sur scène dont voici les vidéos.

Après avoir interprété des classiques comme "Detroit Rock City" et "Rock and Roll All Nite", Paul Stanley, le chanteur, a précisé : "Il ne nous est pas permis de jouer longtemps, donc on a dû faire court. C’est comme un échantillon avant de revenir en force en août !"

Le groupe reprendra en effet sa tournée d’adieu reportée à cause de la crise sanitaire avec un passage par la Belgique prévu en 2022.

 

Le prochain documentaire sur l’histoire de Kiss sera diffusé le 28 juin sur deux soirées via la chaîne A&E. Le film est soutenu par le groupe, Paul Stanley ayant même affirmé qu’il serait "terrible". On y croisera quelques invités comme Tom Morello et Dave Grohl.

 

Dans un descriptif relayé par le NME, on peut lire : "Après 50 ans de rock’n’roll et de fête [en référence au titre "Rock and Roll All Nite"], le groupe numéro 1 des ventes, Kiss, partage l’histoire de son succès avant de détruire sa dernière guitare et éteindre le feu du démon."

L’année dernière, on apprenait que le film comporterait des vidéos inédites des années 70 sur scène et en coulisses, et des photos et vidéos du groupe à la même époque, lorsqu’ils dissimulaient leur identité. Ensuite, on verra des échanges spontanés entre les membres, des interviews télé et radio, des reportages des années 70, 80 et 90.

2 images
© Tous droits réservés

 

Le groupe est en pleine actualité en ce moment : il lance une nouvelle série officielle d’albums bootlegs intitulée Kiss : Off The Soundboard, dont il a partagé ce 22 mai un premier extrait avec "Heaven’s On Fire" :

 

 

Précédemment, on apprenait que le costume du "monstre démon", incarné par Gene Simmons sur scène, est désormais disponible à la vente. Et côté cinéma, nous aurons aussi droit à un biopic intitulé Shout It Out Loud, confirmé tout récemment.

Gene Simmons a raconté récemment une anecdote dans laquelle il se souvient de sa première rencontre avec Angus Young, avant qu’AC/DC soit engagé comme première partie. Le guitariste n’avait, à l’époque, pas de dents de devant : "Il ne pouvait sans doute pas se le permettre, à l’époque," a expliqué Gene Simmons.

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK