Joni Mitchell dit tout dans sa bio

Joni Mitchell dit tout dans sa bio
2 images
Joni Mitchell dit tout dans sa bio - © Tous droits réservés

Joni Mitchell parle de ses ex, de ses addictions, et de musique dans sa biographie.

C’est le spécialiste des biographies, David Yaffe, qui signe ce nouvel ouvrage, après ceux consacrés à Bob Dylan, James Taylor, et Leonard Cohen, notamment.

Reckless Daughter: A Portrait of Joni Mitchell, est la première collaboration que Joni Mitchell ait acceptée. Elle avait toujours refusé d’écrire ses mémoires jusqu’ici, mais elle semble heureuse de l’avoir fait.

On y apprend, par exemple, que James Taylor était "lunatique et soupe au lait... et incapable de maintenir une relation", que David Crosby – un autre de ses ex- était un producteur incompétent pour son premier album. Elle y dévoile aussi que l’enregistrement initial de Blood on the Tracks de Bob Dylan avait été “massacré”, et que son premier mari, Chuck Mitchell, était coupable de "stupidité académique" (sic).

Et se rappelant d’avoir chanté "Helpless" avec Neil Young et Robbie Robertson, elle raconte qu’ils étaient tous "défoncés et que ça sonnait terriblement faux".

Elle évoque aussi des choses plus personnelles, telles qu’une fausse couche tardive, une altercation avec Miles Davis coké, les abus physiques infligés par le batteur élégant Don Alias, ou encore sa propre addiction à la cocaïne dès 1975 lors de la " Rolling Thunder Revue " de Bob Dylan. A ce sujet, évoquant sa relation avec Sam Shepard pendant la tournée, elle explique " qu’elle le trouvait très séduisant, sous coke ". Elle a aussi démenti les rumeurs d’une tentative de suicide qu’elle aurait faite après sa séparation avec Jackson Browne : " j’étais stupide, mais pas à ce point ".

Reckless Daughter dévoile donc tout de la vie de Joni Mitchell et est désormais disponible à la vente.

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK