John Lennon : "Instant Karma !"

Première collaboration solo de John Lennon avec le célèbre producteur Phil Spector, "Instant Karma !" est un des titres phares de la carrière du musicien.

John Lennon avait toujours rêvé d’écrire, d’enregistrer et de produire un titre en un temps record. Il avait un projet, un défi depuis quelque temps, c’était " écrire un titre le lundi, l’enregistrer le mardi, le faire presser le mercredi et qu’il soit disponible en magasin le vendredi ". C’est un peu ce qu’il va réaliser ici avec "Instant Karma !" un titre qui sera écrit, enregistré et produit très rapidement.

Cette première collaboration Spector/Lennon se déroulera de façon donc très fluide… Spector lui demandant alors tout simplement, “bon comment tu le vois l’enregistrement…” “bien, je dirai, genre années 50 quoi…” et hop, la machine était en route. Le titre est enregistré à la vitesse éclair.

Il est important de s’arrêter un instant sur la personnalité à la fois glauque et éclatée de Phil Spector, un génie du son, qui a notamment inventé la célèbre technique du wall of sound, mais qui n’a pas toujours laissé d’excellents souvenirs aux artistes avec lesquels il a travaillé. Notamment Leonard Cohen qui trouvaient qu’il y avait un peu trop d’armes à feu dans le studio quand Spector était là ou encore les Ramones dont l’un d’entre eux a d’ailleurs raconté qu’il avait été menacé par Spector, arme à la main. Et c’est vrai qu’il a quand même terminé sa course en prison après le meurtre de l’actrice Lana Clarkson en 2003. Avec Lennon, en revanche, cela semblait plutôt bien se passer, du moins au début, puisqu’il réalisera avec lui quand même 4 albums, dont le célèbre “Imagine”.

L’origine de ce titre remonte à une discussion que John avait eue avec Melinda Kendall, la femme de Tony Cox (l’ex de Yoko et père de Kyoko, la fille que Yoko avait eu de cette précédente union). Lors de cette conversation ayant eu lieu au Danemark, John et Melinda avaient discuté du concept du karma, issu des doctrines hindou, ce concept était très en vogue chez les hippies dans la fin des années 60. Une idée avait alors germé dans l’esprit hypercréatif de Lennon, une sorte de concept publicitaire, un slogan, l’" Instant Karma ". En fait ce " karma instantané " est – d’une certaine façon – un non-sens, puisque le karma évoque la combinaison des choix et activités d’un être qui le mène vers telle ou telle destinée (positive ou négative), une sorte de récompense ou de punition résultant de nos actes.

Mais ce concept publicitaire plaisait à Lennon et correspondait bien à son sens prononcé pour l’ironie.

Début janvier 1970 les Beatles (sans Lennon) terminent le "Let It Be" de Paul. Ce sera la dernière session d’enregistrement des Beatles (mis à part la mini-réunion pour l’Anthology Beatles dans les 90’s). Quelques semaines plus tard, le 27 janvier, John débarque seul au studio Abbey Road pour y enregistrer ce titre en solo "Instant Karma !" en compagnie de George Harrison, le bassiste et fidèle ami Klaus Voormann et le batteur Alan White (futur Yes). L’enregistrement sera rapidement en boîte et à peine 2 semaines après l’écriture et l’enregistrement du titre il se retrouvera sous forme de 45 tours dans les commerces le 6 février 1970.

5 jours plus tard, le 11 février 1970, John Lennon enregistre une prestation de son tube dans la plus que célèbre émission britannique Top of the Pops. Même si de nombreuses apparitions d’artistes au sein de ce show TV étaient réalisées en playback, il y avait de temps en temps des exceptions. Ce sera à moitié le cas ici puisque Lennon chante en voix directe, les musiciens, par contre, font semblant de jouer sur une piste musicale concoctée un peu plus tôt par l’ingénieur du son Geoff Emerick. Deux versions du titre sont enregistrées le 11 février et seront diffusées ensuite respectivement les 12 et 19 novembre. Diffusions historiques puisque plus aucun membre des Beatles n’était apparu dans l’émission depuis 1966…

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK