Jimi Hendrix, sur les traces de la légende du rock – épisode 9

Pour Jimi, Chas et toute l’équipe, il est grand temps d’entrer en studio car pour démarrer une carrière, il faut impérativement sortir un 45 t et leur choix se porte sur une adaptation d’un classique de la musique folk et reprit par Tim Rose, '' Hey Joe ''.

Ce premier single sera enregistré aux studios De Lane à Kinsway et '' Stone Free '' sera choisi comme face B. '' Stone Free '' deviendra le morceau préféré de Jeff Beck. Lors d’un concert à Londres, Kit Lambert, manager des Who et Chris Stamp se trouvent dans le public. Ils sont abasourdis et proposent un deal à Chas Chandler. Persuadés que la musique d’Hendrix correspond aux attentes du public pour l’année à venir, ils proposent un contrat sous leur label Track. Le succès de '' Hey Joe '' est vital pour la suite. Nous sommes fin 66 et Jimi fête ses 24 ans le 27 novembre. Un an auparavant, il jouait dans des clubs obscurs avec Curtis Knight en dormant souvent à même le sol, et là il sort un single qui va cartonner et il se produit dans plusieurs pays européens déchaînant déjà les passions. Mais il y a une chose que Jimi déteste, ce sont les playbacks qu’il est obligé de faire pour la TV. Cela restera un exercice qui le mettra de très mauvaise humeur. '' Hey Joe '' sort le 16 décembre 1966 et toutes les radios le diffusent. En plus Jimi profite des radios pirates au large des côtes avec l’Empereur Rosko, Kenny Everett et d’autres. Début janvier 1967, Jimi établi un record de popularité au célèbre club Marquee à Londres avec une file de plus de 300 mètres sur le trottoir. En même temps le contrat avec Track distribué par Polydor est signé. Jimi doit sortir 4 singles et 2 albums par an ! Mike Jeffery va partir aux Etats-Unis et il va revenir 2 mois plus tard avec un contrat de 150.000 $ signé avec Warner ce qui est inouï pour un artiste inconnu. Le 17 mars 1967, il est déjà temps de sortir le deuxième single qui est souvent le plus important car il doit confirmer. Personne ne sera déçu car '' Purple Haze '' va atomiser le marché. Un riff parmi les plus importants de l’histoire du rock, une sauvagerie contrôlée et un thème sensible et risqué. Jimi aurait commis un suicide artistique s’il avait expliqué que le morceau était basé sur des expériences hallucinogènes., ce qu’il s’est bien gardé de faire. Peu après une tournée insensée mise sur pied par Mike Jeffery va rester dans l’histoire comme étant l’affiche la plus absurde jamais proposée : Jimi Hendrix, The Walker Brothers, Cat Stevens et Englebert Humperdinck vont tourner ensemble en Angleterre et deviendra bien vite désastreuse. Le rythme des concerts est infernal, mais que dire de celui des sorties ? Le 5 mai, soit 6 semaines seulement après '' Purple Haze '', un 3e single va sortir ; il s’agira du merveilleux morceau '' The Wind Cries Mary '' qui va surprendre tout le monde par sa douceur et son infinie beauté. Un morceau qui correspond si bien à la personnalité d’Hendrix. Décidément l’année 1967 déboule comme un train lancé à pleine vitesse car le mois de juin sera crucial pour le groupe. Le premier album tant attendu sortira 10 jours seulement après le single '' The Wind Cries Mary ''. Les masters de l’album ont été mixés aux studios Olympics de Londres par un jeune technicien sud africain du nom de Eddie Kramer. Cet homme deviendra essentiel pour Jimi. Et puis maintenant va falloir conquérir le marché américain et ça, ce n’est pas encore gagné.
 

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK