Jimi Hendrix, sur les traces de la légende du rock – épisode 8

La carrière de Jimi Hendrix n’a pas encore réellement commencé lorsqu’il débarque à Londres sur le tarmac de l’aéroport d’Heathrow, le 24 septembre 1966, avec un vol de la Pan-Am. Sa fender et quelques vêtements sont tout ce qu’il possède, accompagné par Chas Chandler, Terry Mc Vay, le roadie des Animals. Après quelques jours, Chas a tenu sa promesse de lui présenter Eric Clapton dont Hendrix avait entendu parler aux Etats-Unis.

Eric Clapton venait de former Cream, Chas et Jimi s’étaient rendus à l’un de leur concert. Jimi est monté sur scène pour jouer avec Clapton, Ginger Baker n’apprécia pas du tout cette parade. Clapton s’est mis sur le côté pour admirer ce phénomène. Un respect mutuel va naître entre les deux hommes. Hendrix reprendra plus tard le morceau " Sunshine Of Your Love ". C’est bien d’être en Angleterre mais il faut trouver des musiciens pour former un groupe. Le premier à se présenter fut Noel Redding qui avait l’ambition de devenir guitariste avec The New Animals mais la place était prise. Chas n’avait jamais eu l’intention d’engager un autre guitariste et après quelques discussions, Noel Redding a accepté de devenir le bassiste. Jimi aimait beaucoup l’idée d’un bassiste qui n’en était pas un d’autant plus qu’il avait la même coupe de cheveux que lui. Ça lui plaisait. Un soir Johnny Hallyday traînait dans un club londonien. Il a assisté à une jam avec Jimi Hendrix et il a eu l’idée de le faire venir en France pour assurer la première partie d’une tournée de 15 jours. Entre-temps, l’organiste Georgie Fame venait de dissoudre son groupe The Blue Flames et son batteur Mitch Mitchell se retrouvait sans boulot. Quelqu’un lui a dit de téléphoner à Chas car celui-ci cherchait un batteur pour partir deux semaines en France avec un gars venu de New York. Après une longue répétition faite de jams, Mitch a été engagé pour partir en France mais sa place n’était pas du tout assurée. Noel et Mitch étaient engagés comme employés, comme expérience en quelque sorte et c’est exactement le terme que Chas va proposer ; The Jimi Hendrix Experience était né. Mike Jeffery et Chas Chandler s’octroyaient 20% tandis que le groupe se partagerait 2,5% sur les royalties et les ventes de disques futurs. Les managers des groupes rock étaient devenus un nouveau concept. Robert Stigwood pour Cream, Andrew Oldham pour les Stones, Kit Lambert pour les Who et Brian Epstein avaient tous un point commun : ils cherchaient aussi la célébrité. C’était différent avec Mike Jeffery. Il restait dans l’ombre et les photos de lui sont rares. Toujours avec des lunettes de soleil, discret, cet homme va devenir un des pires managers de l’histoire, un des pires escrocs, un homme qui va ruiner tout ce qu’il touchera avec une malhonnêteté rarement vue. Eric Burdon ne s’en est jamais remis. Mike Jeffery est mort dans un accident d’avion au-dessus de la France début 70 et Burdon se demande encore aujourd’hui s’il n’aurait pas enregistré un faux nom à l’embarquement et serait en vie quelque part sur les îles Caïman avec tout son argent et celui d’Hendrix. Jimi Hendrix Experience ont fait la mini-tournée avec Johnny Halliday assurant la première partie pendant un petit quart d’heure, le temps de jouer '' Hey Joe '' et quelques classiques de Wilson Pickett. L’Olympia fut évidemment le point fort de ce séjour et de retour en Angleterre, ils vont bientôt se rendre en studio pour enregistrer le premier 45 t.

 

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK