Jimi Hendrix, sur les traces de la légende du rock – épisode 4

Au mois de décembre 1963, Jimi Hendrix va avoir l’opportunité d’enregistrer pour la première fois de sa vie. En route pour New York, il s’arrête à Philadelphie où il a été engagé pour une session avec le saxophoniste Lonnie Youngblood.

Plus tard, lorsque Jimi est devenu célèbre, certains de ces enregistrements sont parus plutôt discrètement. D’emblée, des voix se sont élevées pour dire qu’il s’agissait de montage, d’enregistrements bidon et que ce n’était pas Jimi Hendrix. Des vérifications officielles ont été faites et il apparaît que plusieurs morceaux ont bien été enregistrés avec Hendrix. Le vibrato distinctif de Jimi est indéniable et on se rend compte qu’à 21 ans seulement, ce jeune guitariste avait acquis une maîtrise impressionnante surtout par rapport au blues avec des phrasés de BB et Albert King.

Arrivé à New York, il se trouve un soir au Palm Café à Harlem pour y jouer et un certain Tony Rice se trouve dans l’audience. Ce Tony Rice est un ami du célèbre groupe de l’époque The Isley Brothers qui cartonne, entre-autre, avec une reprise du morceau " Twist & Shout ". Il se fait que The Isley Brothers cherchaient un guitariste mais plutôt du style Curtis Mayfield ou Bobby Womack ; Rice leur a dit que ce jeune Hendrix était bien meilleur et qu’il fallait l’essayer. Ils l’ont fait venir dans leur appartement où ils avaient tout installé pour jouer quelques mesures avec lui. Jimi était pauvre au point que lorsqu’il cassait une corde, il continuait à jouer sans la remplacer. Un des frères Isley lui a apporté un jeu de cordes ; Jimi s’est accordé et il a immédiatement commencé à jouer quelques morceaux des frères qu’il connaissait pour les avoir entendus à la radio. Jimi a été engagé l’après-midi même. Ils sont entrés en studio pour enregistrer et ils partirent très vite en tournée.

Jimi adorait voyager et découvrir de nouveaux endroits. Ils ont pris la route pour Montréal et puis dans les BermudesThe Isley Brothers étaient extrêmement populaires. Le concert a eu lieu dans un stade plein à craquer. Jimi Hendrix a volé le show avec un jeu de scène déjà flamboyant mais contrairement à d’autres artistes noirs qui détestaient la concurrence, The Isley Brothers étaient avant tout des hommes d’affaires et cette situation leur convenait parfaitement car visuellement leur popularité pouvait encore croître. Aucun des frères Isley pouvait prétendre connaître Jimi Hendrix. Ils l’appelaient The Creeper car il se déplaçait toujours légèrement et calmement. Ce qu’ils savaient c’est qu’Hendrix était complètement habité par la musique. Lorsqu’il dormait chez Marvin et Ernie Isley, les plus jeunes des frères, il ne quittait jamais sa guitare, matins, midis et soirs.

L’organiste du groupe Gene Friday a essayé plusieurs fois de voler la vedette sur scène mais Jimi avait ce charisme inné et captivait immédiatement l’attention du public. Jimi a toujours reçu des surnoms durant sa carrière ; avec son premier groupe The Rocking Kings on l’appelait Cupcake et puis Marbles lorsqu’il vivait à Nashville ; ensuite The Creeper et même plus tard avec The Experience, son surnom deviendra The Bat, la chauve-souris tant il restait des journées entières dans sa chambre pour dormir ou jouer de la guitare. C’est aussi à cette époque que Jimi va adopter la Fender Stratocaster qu’il va préférer à la Gibson et même à la Fender Telecaster. La Fender Stratocaster va connaître un succès inouï grâce à Jimi Hendrix.
 

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK