Jimi Hendrix, sur les traces de la légende du rock – épisode 19

Jimi est arrivé à Copenhagen le 2 septembre 1970 très fatigué et fiévreux. Une amie, Anne Bjorndal, qu’il avait rencontrée à Londres en 1968 est passée à son hôtel pour le saluer et papoter un peu. Il a avoué à celle-ci qu’il ne pensait pas atteindre l’âge de 28 ans car il jugeait ne pas avoir encore quoi que ce soit à offrir musicalement.

Jimi Hendrix n’avait plus aucune raison de rester sur cette planète. Il pensait être mort depuis longtemps mais était revenu dans un corps électrique muni de sa guitare. Dans le taxi en route pour le concert, Jimi s’est à nouveau senti mal et il est parti faire une sieste. Mitch Mitchell était retourné à Londres pour voir sa petite fille. Il avait emmené Billy Cox avec lui car celui-ci n’allait pas bien non plus et ne pouvait pas rester seul. Ils sont revenus juste à temps pour le concert qui s’est par ailleurs très bien déroulé.

Les deux dates suivantes étaient planifiées en Allemagne, l’une à Berlin et l’autre sur l’île de Fehmarn le 6 septembre. Le festival était estampillé " Love & Peace " alors que les Hell’s Angels étaient présents en nombre et que la météo était exécrable. Des pluies torrentielles venant de la mer Baltique ont transformé le concert en cauchemar, sans compter la violence des Hell’s Angels. Alexis Korner était présent et parlait allemand ce qui fait qu’il a pu calmer quelque peu les esprits. Lorsque Jimi est monté sur scène il a dû supporter les huées et sifflements pendant vingt minutes avant de délivrer un set correct mais sans âme. Ce sera le tout dernier de sa vie. Billy Cox flippait complètement et il était persuadé qu’il allait mourir sur cette île.

Le soir du 6 septembre, Jimi Hendrix était de retour à Londres pour y rester quelques jours. D’autres concerts prévus à Vienne, Paris et Rotterdam ont tous été annulés avec un certificat du médecin du groupe, le docteur Robertson, précisant que Billy Cox avait dû retourner en Pennsylvanie, car atteint d’anxiété et de paranoïa aiguë. Londres était la ville qui avait accueilli Jimi et lui avait donné sa chance fin 1966 et c’est là qu’il se sentait le mieux pour récupérer calmement avant le retour dans ces nouveaux studios à New-York.

Une fois de plus, les femmes occupaient une place très importante dans la vie de Jimi Hendrix. Certaines ont été ses amoureuses, d’autres des amoureuses devenues des amies, et d’autres des amies devenues amoureuses. Elles ont été présentes à tous moments dans sa vie et bien sûr dans ses textes aussi. Donc à Londres, c’est encore une femme, son amie/ amoureuse Monika Danneman qui va rester à ses côtés pour les derniers jours de sa vie. Le mardi soir, Jimi et Monika se sont rendus dans le célèbre club de Ronnie Scott pour y voir son ami Eric Burdon qui se produisait ce soir-là avec son tout nouveau groupe War. Jimi est reparti discrètement quelques heures plus tard. Le mardi 16 septembre, il a passé toute la journée avec Monika et il est repassé à son hôtel, le Cumberland pour relever le courrier et manger. C‘est la dernière fois que son staff l’a vu vivant. Ce soir-là, Jimi avait un rendez-vous important avec Ed Chalpin à qui il avait téléphoné en lui suppliant de venir à Londres pour finaliser ses problèmes de contrat mais il ne s’y est pas rendu.

Le mercredi 17 septembre, Jimi Hendrix s’est rendu chez son premier manager, Chas Chandler lui expliquant qu’il se verrait bien retravailler avec lui en admettant avoir fait l’erreur de le quitter. Il voulait aussi se séparer définitivement du véreux Mike Jeffery. Il ne s’en cachait plus.

 

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK