Jimi Hendrix, sur les traces de la légende du rock – épisode 17

Mike Jeffery sent que tout lui échappe. Il téléphone à Noel Redding qui se sent bien seul en Angleterre, d’autant que son groupe Fat Mattress bat de l’aile. Jeffery lui a demandé s’il était d’accord de rejoindre Hendrix pour une tournée américaine, mais sans en parler à Jimi. Celui-ci a démenti catégoriquement vouloir retravailler avec lui en précisant bien que seul Mitch Mitchell pourrait continuer avec lui ce qui voulait dire que l’association avec Buddy Miles allait aussi prendre fin ; sa façon de jouer ne convenait pas à Jimi.

Un dernier concert avec The Band Of Gypsies aura lieu au Madison Square Garden à New York le 28 janvier 1970. Ce sera un fiasco complet ; Jimi Hendrix va quitter la scène après un quart d’heure, complètement ailleurs, épuisé et incapable de jouer. Dans les loges Jimi aurait bu un soda contaminé au LSD. Le plus mauvais souvenir de sa courte carrière. Le Band Of Gypsies ne jouera plus jamais ensemble.

Jimi Hendrix a toujours accordé beaucoup d’importance aux femmes dans sa vie. Elles avaient chacune un rôle important et souvent sans le savoir. Devon Wilson était celle qui avait le caractère le plus fort, osant critiquer sa façon d’être et sa façon de jouer. Elle avait une forte personnalité. Monika Danneman était très différente. Il l’avait connue au début de l’année 1969 et il gardait un contact permanent avec elle en entretenant une correspondance régulière. Elle était un bon conseil pour lui. Et puis il y avait Kathy Etchingham qui habitait à Londres et qui elle aussi espérait rester la femme la plus importante dans la vie de Jimi.

Au début de l’année 1970, Jimi Hendrix va connaître une période de suspicion teintée d’une forme de paranoïa envers certains de ses proches. Il lui arrivera de déposer un billet de 100 $ au sol en se demandant qui allait le ramasser ; il accusera son percussionniste d’être une sorte d’espion au sein de son équipe. Il n’allait vraiment pas bien d’autant qu’il souffrait depuis quelque temps de problèmes sévères aux ganglions qu’il ne parvenait pas à guérir. Il était grand temps de se reprendre et de se concentrer sur l’avenir. Le 23 mars 1970 il retourne en studio avec Mitch Mitchell et Billy Cox pour préparer la tournée " Cry Of Love ". La première date de cette tournée aura lieu au Forum de Los Angeles devant 20.000 spectateurs déchaînés. Cette tournée, comme les autres, se fera au galop, sans aucun jour de repos. Elle passera par le site universitaire de Berkeley où Jimi va donner 2 concerts fantastiques où plusieurs morceaux seront joués de façon magistrale dont une version surprise de " Johnny B Goode " de Chuck Berry. Un film témoin sortira sous le nom de " Hendrix In The West ". Le 26 juillet 1970, la tournée passe à nouveau par Seattle, sa ville natale. La pluie va perturber le bon déroulement du concert et cette fois-ci, Jimi va passer beaucoup plus de temps avec sa famille.

Le fidèle roadie Gerry Stickells va emmener Jimi à Hawaï pour le tournage d’un film issu des fantasmes de Mike Jeffery qui pense réaliser l’équivalent d’'' Easy Rider ''. Jimi n’a pas du tout envie d’y aller, le film et les concerts seront un fiasco complet. Le seul objectif de Jimi cet été-là était de réaliser un double album qu’il voulait appeler " The First Rays Of The New Rising Sun ". Cet album sortira post mortem en deux parties : " Rainbow Bridge " d’une part et " The Cry Of Love " d’autre part.

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK