Jimi Hendrix, sur les traces de la légende du rock – épisode 15

La sortie de l’album '' Electric Ladyland '' a fait beaucoup de bruit dans le bon sens du terme mais aussi dans le mauvais sens du terme à cause de la pochette. Le groupe est aux Etats-Unis au moment de la réalisation de la pochette pour le territoire anglais. L’idée originale de Jimi était un cliché de Linda Eastman, épouse McCartney, des trois musiciens sur la statue Alice Wonderland au milieu de Central Park avec quelques enfants.

Jimi Hendrix avait envoyé une note et un texte précisant son choix. Personne n’a reçu ou vu cette note et dans l’urgence le photographe David Montgomery a été contacté. Il fallait faire vite car la date de sortie était fixée. Vu le titre de l’album, Chris Stamp du label Track et responsable du projet a trouvé 19 jeunes femmes dans des bars et cabarets en leur proposant de poser nues toutes ensemble. Elles étaient payées 5 £ pour le top less et 7 £ pour le nu complet. Lorsque Jimi a vu cette pochette, il a été dégoûté et terriblement déçu d’autant que le cliché manque totalement d’élégance et est très ordinaire. Les quelques exemplaires parvenus aux Etats Unis se sont échangés à 100 $ pièce avant d’être interdits. Une autre pochette était prévue là-bas ainsi qu’en Europe. Cette pochette anglaise est aujourd’hui devenue un classique et évidemment très recherchée.

Sur cet album exceptionnel à tous niveaux, se trouve une version atomique du morceau " All Along The Watchtower " de Bob Dylan. Jimi était ravi d’apprendre que ce titre avait été choisi comme single et Bob Dylan lui-même a trouvé cette version fantastique. Cet album '' Electric Ladyland '' est fait à partir de différentes sessions. Certains morceaux enregistrés beaucoup plus tôt en Angleterre, d’autres au Record Plant et d’autres sous forme de jams avec des invités prestigieux comme Stevie Winwood, Al Kooper, Buddy Miles ou Jack Casady du groupe Jefferson Airplane.

La dernière session s’est déroulée le 27 août avec la dernière touche du morceau " Gypsy Eyes ", six mois après le début du projet. L’heure d’enregistrement au Record Plant n’était pas donnée ; Jimi jammait sans arrêt sur une console 16 pistes ce qui coûtait très cher : 160 $ l’heure après minuit et 120 $ par bande magnétique. Jimi sortait de là au petit matin avec une note de 2500 $ ! Cet album a coûté une fortune. Il y avait très longtemps que Jimi n’avait plus joué à Londres, ville qu’il aimait beaucoup contrairement au reste du pays. En plus des rumeurs quant au départ de Noel Redding se faisaient de plus en plus insistantes mais démenties par Jimi dans une interview. Pour terminer la tournée européenne, deux dates étaient réservées au Royal Albert Hall avec Mitch et Noel. La vente a été clôturée en quelques heures et une troisième date a été fixée une semaine plus tard. Ces concerts ont eu lieu au mois de février 1969. Jimi Hendrix n’était pas en forme et avait déjà ses pensées ailleurs. Ce sera la dernière apparition de l’Experience en Europe.

Jimi et Mitch sont repartis aux Etats-Unis le 13 mars, suivi par Noel Redding une semaine plus tard, fort occupé avec son groupe Fat Mattress qui avait été engagé pour ouvrir les concerts de l’Experience. Drôle de décision. Une grande tournée américaine allait démarrer quelques semaines plus tard. Au milieu de la tournée, à Memphis, Jimi téléphone à son vieil ami de l’armée, le bassiste Billy Cox. Il lui demande de se tenir prêt car il pourrait l’appeler bientôt. Les jours de Noel Redding au sein de l’Experience sont comptés.

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK