Jimi Hendrix, sur les traces de la légende du rock – épisode 11

Encore une idée farfelue de Mike Jeffery a été d’organiser une tournée avec The Monkees, groupe extrêmement populaire auprès des teenagers mais totalement décalé avec Jimi Hendrix Experience en première partie ! Un set de 20 -25 minutes maximum, le temps de se faire huer, Jimi a eu très difficile d’assumer ce rôle et on peut le comprendre, même si Noel Redding a reproché à l’époque le manque de professionnalisme de Jimi.

Cependant, il avait été stipulé dans le contrat, et ce, grâce à Chas Chandler, que Jimi et son groupe pouvaient quitter la tournée à tout moment si les choses tournaient mal. Ce fut le cas le 16 juillet et quelques heures plus tard Jimi a accordé une interview au journal anglais New Musical Express afin d’expliquer ce qui s’était passé. Le torchon brûlait entre Mike Jeffery et Chas Chandler, ce dernier rappelant à Jeffery que ce dernier n’avait signé aucun contrat avec Jimi Hendrix. Après cette tournée avortée, Curtis Knight a refait surface ; il a rencontré Jimi à l’hôtel Gorham à New York car finalement ils s’entendaient plutôt bien. Jimi est monté dans la chambre de Mike Jeffery pour demander de l’argent qui lui a été refusé. Il est alors parti voir Ed Chalpin qui détenait un contrat de 3 ans pour son label PPX en cours jusqu’en octobre 1968 en lui proposant de retourner en studio avec Curtis Knight afin d’enregistrer une série de morceaux pour essayer de mettre un terme à ce contrat pourri. Jimi a fait promettre à Chalpin de ne pas mentionner son nom mais par téléphone et pas par écrit ce qui montre une fois de plus la gentillesse et la naïveté de Jimi. Chalpin avait le droit d’employer le nom de Jimi et c’est évidemment ce qu’il a fait. De retour en Europe, septembre et octobre ont été entièrement consacrés à l’enregistrement du deuxième album, le splendide ''Axis Bold As Love''. Mais le 30 septembre 1967, suite à la fermeture des radios pirates qui émettaient au large de l’Angleterre, BBC Radio One a commencé l’enregistrement de deux sessions pour l’émission Top Gear de John Peel. Des sessions sorties en 1989 et qui sont exceptionnelles de qualité. L’album ''Axis Bold As Love'' a été enregistré aux studios Olympics, produit par Chas Chandler et avec Eddie Kramer aux consoles. Kramer a quitté l’Afrique du Sud et est arrivé en Angleterre en 1960. Il a de suite compris l’univers d’Hendrix et une longue collaboration va se mettre en place et continuera après la mort de Jimi pour la restauration de kilomètres de bandes que Jimi avait laissé post mortem. Pour Eddie Kramer, Jimi était un gars formidable, extrêmement gentil, effacé, discret et généreux. Il était comique, faisait rire tout le monde et n’arrêtait jamais de travailler. Eddie Kramer le considérait comme un homme rare et remarquable. Cet album ''Axis Bold As Love'' est un chef-d’œuvre. Cet album a fait taire toutes les critiques précédentes et a porté Hendrix à un niveau encore supérieur tant ce disque surprend par sa douceur, la qualité des compositions, des arrangements et ce côté " jamais entendu auparavant " ! Tout le monde - musiciens, critiques, journalistes - est resté pantois. Jimi était désormais installé dans la catégorie des extraterrestres. Jimi n’aimait toujours pas chanter et il éteignait les lumières en studio en se mettant dans un coin pour que personne ne le voie chanter durant l’enregistrement. Et pourtant, le temps qui passe va faire que cette voix deviendra indissociable, belle et unique.

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK