Jean-Louis Aubert se souvient de la première partie de Telephone avant les Rolling Stones

Hier soir (lundi 9 décembre), Jean-Louis Aubert a partagé un moment unique avec quelques auditeurs privilégiés dans la salle du Tambour au Delta à Namur

A cette occasion, il a évoqué et interprété quelques titres de son nouvel album "Refuge", mais il s'est également souvenu de quelques anecdotes lorsque son groupe, Telephone, a joué en première partie des Rolling Stones à l'Hippodrome d'Auteuil en juin 1982. 

Le groupe français se faisait évidemment une joie de jouer là ce soir, mais avait tout de même demandé à passer en tout premier, avant J.Geils Band et George Thorogood. Jean-Louis Aubert a expliqué hier à Eric Laforge qu'en démarrant le concert devant 50.000 personnes, le batteur, Richard Kolinka, avait renversé de l'eau par terre alors que la scène était en pente. Aubert, qui a voulu saluer la foule, s'est approché du micro mais, le câble de sa guitare étant trop court, il n'a pu l'atteindre. Résultat: un sol glissant, un câble trop court, Jean-Louis Aubert tombe à terre. Il explique: "Richard a essayé de rattraper l'ampli qui tombait à cause du câble, Richard est tombé, Louis a essayé de rattraper Richard, et nous voilà tous à terre, le premier groupe de Français avant les Stones!"

Jean-Louis Aubert avait déjà expliqué, dans une autre interview, que, peu de temps avant, il s'était rendu à Glasgow pour rencontrer les Stones et discuter de cette première partie. Il raconte que Telephone voulait faire la fine bouche et se faire désirer un peu, alors qu'ils mourraient tous d'envie de se produire en première partie des Stones. Mick Jagger l'avait alors surnommé sa "petite bombe humaine". 

Revivez ce moment exceptionnel sur antenne ce jeudi 12 décembre à 19h.

Les images de cette rencontre seront disponibles le jour de la diffusion ici.

Refuge

"Il y a 10 ans maintenant sortait ‘Roc Eclair’, le dernier album solo de Jean-Louis Aubert écoulé à plus de 400.000 exemplaires, suivi de l’album encensé par la critique en collaboration avec Michel Houellebecq. Deux ans durant, la gigantesque tournée avec Les Insus s’est achevée par deux concerts exceptionnels au Stade de France. Aujourd'hui, Jean-Louis Aubert revient avec "Refuge", un double album de 22 titres inédits où il joue de tous les instruments à l’exception des cordes et des cuivres. "Refuge" est un prolongement studio de ses concerts en solo et ses hologrammes, qui reprendront au Bataclan cet hiver avant une tournée des Zeniths en 2020."

Tracklist

"Refuge"
1. Ne m'enferme pas
2. Du bonheur
3. Bien sûr
4. Aussi loin
5. Refuge
6. Où je vis
7. Tu vas l'aimer
8. Les temps sont durs
9. Où me tourner
10. Autiste artiste
11. Tire d'aile
12. Encore
13. Sculpteur de vent
14. Marche droit
15. Laisse
16. La vie est une souris
17. Pour de bon
18. Je n'arrive pas à croire
19. L'ange et la grande
20. Simple
21. Pardonne
22. Demain

En collaboration avec

Le Delta

le Delta - Espace Culturel Provincial

Lumineux et chaleureux, fort de ses boiseries et de ses fenêtres multiples, de ses courbes, nuances et volumes variés et des vues offertes, Le Delta se veut être un lieu de vie agréable, ouvert à tous.

Son concept est basé sur le principe du " tiers-lieu ", où le public devient acteur·trice, où l’on conçoit autant qu’on reçoit, où la culture est vécue de manière spontanée, naturelle, où il fait bon se rencontrer, partager et, par les interactions que le lieu et son action culturelle susciteront, de générer du sens commun. Le Delta offre ainsi des espaces favorisant la rencontre entre les personnes, la créativité, la mutualisation des idées, le partage des connaissances, des pratiques, des ressources, des envies… La culture y est vécue de manière naturelle et libre.  

Les aménagements intérieurs favorisent la convivialité et la libre circulation. Le hall, le jardin panoramique et le foyer de la grande salle sont ouverts en journée aux visiteur·ses qui peuvent pratiquer leur art, le partager avec d’autres, et trouver un sens commun. Une zone de lecture proposant des quotidiens locaux et nationaux, et de la presse alternative, est accessible dans le foyer.

Toutes les infos ici.

Aubert: une tournée hologramme

Jean-Louis Aubert propose, sur sa tournée solo, un nouveau dispositif d’hologramme, unique au monde. 

Il avait réservé la surprise à ses fans, qui ont pu découvrir sur la scène du théâtre Mogador à Paris, non pas leur star préférée seule au chant, mais bien cinq Jean-Louis Aubert !

Concrètement : trois à la guitare, un au piano, un aux percussions… Une image rendue possible grâce au dispositif d’hologrammes que le chanteur serait le premier au monde à utiliser sur scène.

Particularité de ce nouveau show hologramme : le chanteur peut les commander et les animer en direct, simplement en se filmant, puis en " loopant " les images, qui sont alors diffusées sur les écrans autour de lui. Un principe régulièrement utilisé par les musiciens pour répéter en boucle un riff de guitare, une voix, ou tout autre instrument. Il a aussi, à ses côtés, un hologramme supplémentaire en noir et blanc, qui reste présent tout au long du show.

C’est un projet que Jean-Louis Aubert entrevoyait déjà depuis sa tournée solo " Un tour sur moi-même ", en 2007. Mais c’est le genre d’aventure qui se prépare méticuleusement, pour que la réalisation soit à la hauteur de l’idée.

Selon Le Parisien, il y a deux ans, il a fait le tour du Japon au Canada des sociétés susceptibles de pouvoir mettre en place ce procédé et il a trouvé Adrénaline Studio. Cette société parisienne avait fait parler d’elle en créant l’hologramme de Jean-Luc Mélenchon, lui permettant d’animer deux meetings en même temps à Lyon et Aubervilliers lors de la dernière présidentielle.

Lors de ses shows parisiens du début de la semaine, Jean-Louis Aubert a aussi proposé de nouveaux morceaux « Où je vis », « Les Ailes », « Bien sûr », « Artiste Autiste », « Aussi loin » , et « Ne m’enferme pas », qui apparaîtront sur son prochain album qui sort ce 15 novembre.

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK