James Hetfield joue pour la première fois depuis sa cure de désintox

Le chanteur de Metallica a joué en tant qu’invité surprise lors d’un concert en hommage à Eddie Money en Californie. C’était sa première apparition musicale depuis qu’il est entré en cure de désintoxication en septembre dernier, annulant du même coup la partie australienne de la tournée de Metallica et de Slipknot.

Ce concert célébrait la mémoire du musicien Eddie Money, décédé en septembre dernier. Les bénéfices de l’événement organisé à Beverly Hills le 20 février ont été reversés à la fondation contre le cancer de l’artiste.

Les responsables n’avaient pas mentionné James Hetfield à l’affiche. On imagine donc la surprise que les spectateurs ont dû avoir en le voyant monter sur scène pour reprendre le titre "Baby Hold On" de 1978 :

Pendant le show, Hetfield a expliqué comment il a rencontré Eddie Money : "Je l’ai connu les trois dernières années de sa vie. J’ai vu la version "sobre" d’Eddie."

Il a ajouté qu’il l’avait vu pour la première fois lors d’un match de football des Raiders d’Oakland. Eddie interprétait l’hymne national. "Il m’a épaté," se souvient-il. "Je me suis demandé qui il était. On s’est parlé et puis après, on était comme deux chiens qui tournent en cercle l’un autour de l’autre. C’était drôle."

Il continue : "J’ai vu à travers lui. J’ai dépassé cet ego, et il a vu le mien également. C’est comme ça que nous sommes devenus amis, car je pense que nos egos étaient aussi grands que nos insécurités."

James Hetfield, le frontman de Metallica est apparu, comme annoncé, le 30 janvier au Musée Petersen Automotive de Los Angeles.

Il a participé à une discussion et à une vente aux enchères de deux de ses guitares ESP.

James Hetfield était resté à l’abri des regards depuis son annonce d’entrée en cure de désintoxication en septembre dernier.

Dans cette première interview, à voir en vidéo ci-dessous, il a, bien entendu, parlé de l’exposition "Reclaimed Rust : The James Hetfield Collection", mais également du prochain album de Metallica :

"Nous ne savons pas [ce que nous allons faire pour le prochain album]. Pour le moment, je suis ici au Musée Petersen [rires], et je ne sais pas ce que nous allons faire ensuite. C’est toute la beauté de la chose. Nous allons nous voir et décider de ce qui fonctionnera le mieux pour nous. Peu importe ce qui arrive. Nous tirons – un peu – profit de l’inconnu, et nous nous faisons peur pour nous sentir vivants."

James Hetfield se bat depuis des années contre la dépression et des problèmes d’addiction. Le détail en avait été fait par le menu dans le documentaire de 2004, "Some Kind of Monster"James Hetfield avait d’ailleurs à l’époque suivi un programme de soins au moment du film.

 

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK