Internet : Prudence avec les offres de vaccins via mails de phishing !

En décembre dernier, Europol nous mettait en garde sur le fait que des criminels pouvaient profiter de la mise en place des vaccinations pour développer des arnaques. Des vaccins contrefaits pourraient nous être proposés qui n’auraient, évidemment, aucune efficacité et qui seraient très dangereux pour notre santé en l’absence de mesures d’hygiène strictes, lors de leur fabrication.

On peut imaginer que ces criminels pourraient lancer des campagnes publicitaires en usurpant le nom des laboratoires qui sont engagés dans la recherche et la fabrication des vaccins officiels. Ils pourraient également lancer des campagnes proposant des kits de test à un prix exceptionnel. Ils profiteraient ainsi de la crainte, de certains citoyens ou d’entreprises, de ne pas disposer de quantité suffisante. Ils proposeraient aussi des livraisons rapides ce qui permettrait de convaincre et de piéger ceux qui découvrent les offres. On ne peut pas exclure le fait qu’ils profiteront également de la période pour transmettre des mails de phishing visant à collecter des données personnelles ou encore, à piéger nos ordinateurs ou des systèmes informatiques.

Un hôpital, dont un des membres du personnel est en télétravail. Il reçoit un message d’un laboratoire l’informant qu’une livraison d’une nouvelle quantité de vaccins est possible. Il ouvre le document et, sans le savoir, permet ainsi l’installation d’un logiciel qui va donner accès au système de l’hôpital dans lequel il travaille. Les pirates pourront alors lancer l’installation d’un logiciel rançonneur, qui va crypter l’ensemble des données et ainsi, bloquer l’activité de toute la structure.

Pour profiter de la situation, on ne peut exclure le fait que certains d’entre nous pourraient aussi recevoir des appels téléphoniques. Et la personne qui nous contacte, se fait passer pour un membre d’une structure officielle et nous demande de lui communiquer des informations personnelles en vue de prévoir, par exemple, un planning de vaccination ou de nous tenir informés.

En cette période particulière, il sera donc très important de ne jamais donner suite à ce type de messages ou à de publications sans avoir, au préalable, contacter les autorités en charge de la gestion de notre crise sanitaire.

 

 

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK