Internet : Et si votre enfant devenait complice d'escroquerie…

FEBELFIN a constaté que les arnaqueurs ciblent régulièrement des jeunes en leur promettant une récompense en échange d’un petit service. Et le nombre de cas signalés est en forte augmentation. Concrètement, les escrocs vont leur demander de prêter leur carte bancaire et de communiquer leur code PIN.

Disposant de ces informations, ils vont pouvoir faire transférer l’argent, provenant d’une arnaque, sur le compte correspondant et, ensuite, ils en retirent le montant dans un distributeur automatique. Le cash ainsi obtenu, ils vont l’utiliser soit dans des casinos, soit pour effectuer des achats en ligne.

Pour entrer en contact avec leur cible, les escrocs vont évidemment choisir de passer par les outils de communication qui ont la préférence de la jeune génération. Les réseaux sociaux comme Instagram, Snapchat ou encore WhatsApp vont être utilisés mais Febelfin signale également des contacts dans la vie réelle. A la sortie de l’école ou encore, dans le bus que des élèves utilisent chaque jour pour s’y rendre.

Celle ou celui qui se fait piéger, est souvent ébloui par la promesse de retour financier. Mais, il ne voit jamais arriver la récompense promise. Et, dans l’aventure, il a aussi perdu sa carte bancaire. En acceptant, il se met en position de faiblesse car les escrocs peuvent revenir vers lui et lui demander de recommencer. Et s’il refuse, il peut aussi être menacé, y compris physiquement. Dans ce rôle de mule qu’il a accepté, il risque aussi des poursuites judiciaires puisque, sans son intervention, l’escroquerie ne peut être finalisée. Et les parents peuvent aussi voir leur responsabilité engagée s’il s’agit d’un mineur. Parce que c’est à eux que seront réclamés les dommages et intérêts.

Il est donc important de faire passer ce message qui pourra être associé aux conseils suivants :

- N’hésitez pas à parler de la situation décrite avec vos enfants à l’occasion du repas familial ou lors d’un déplacement en voiture, par exemple ;

- Expliquez-leur qu’ils doivent être réactifs face à ces profils qui leur promettent de l’argent rapide et facile. En les bloquant et en les signalant.

- Enfin, rappelez-leur qu’il ne faut jamais prêter son compte bancaire ou sa carte et en communiquer les codes.

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK