© Tous droits réservés

Temps de lecture...

Dernier album enregistré du vivant de Freddie Mercury, Innuendo fête son 30e anniversaire. Retour sur une œuvre majeure de Queen sur laquelle on retrouve de nombreux classiques du groupe: "I'm Going Slightly Mad", "These Are The Days of Our Lives", et bien entendu la plage titre, qui fait écho à Bohemian Rhapsody. On y retrouve un Mercury très en voix malgré l'affaiblissement dû à la maladie. 

Le dernier véritable album de Queen

Innuendo est le 14e album de Queen, il sort le 4 février 1991, soit 9 mois à peine avant le décès du chanteur du groupe : Freddie Mercury.

En quelque sorte l’album peut être considéré comme le testament musical de Freddie Mercury puisqu’il est évidemment le dernier album a être sorti de son vivant.

A sa sortie, Innuendo se révèle être une véritable révélation pour les fans du groupe. L’album est d’ailleurs aujourd’hui considéré comme l’un des meilleurs albums du groupe de la période 80-90.

L’album a une ambiance très particulière mélangeant des titres énergiques, parfois très hard (comme "Headlong" ou encore "Hitman") et des plages plus douces et plus mélancoliques.

Quelques titres de l’album évoquent la maladie, Freddie lors de la réalisation de l’album est atteint du virus du SIDA. Les sessions d’enregistrement se déroulent donc dans conditions difficiles. Freddie est présent uniquement quand il est suffisamment en forme pour chanter.

Cependant même si des rumeurs circulent depuis quelques mois sur l’état de santé du chanteur, le groupe continue à garder le secret.

Innuendo, en plus d’être le véritable dernier album de Queen (Made In Heaven qui suivra quelques années plus tard sera plutôt une sorte de compilation de titres inédits qu’un véritable album), propose aux fans un certain retour au rock plus élaboré des débuts de la formation.

Innuendo, la plage titulaire de l’album, en est un excellent extrait. A sa sortie il sera d’ailleurs régulièrement comparé à Bohemian Rhapsody.

Il est vrai que, de par sa structure tout à fait particulière (avec le passage orchestral et flamenco en plein milieu), le titre peut rappeler le célèbre tube de Queen

Mais Innuendo est également un titre hommage, hommage à l’un des groupes favoris de Queen : Led Zeppelin.

Freddie aurait en effet confié à Robert Plant que les paroles d’Innuendo que Freddie avait co-signée avec le batteur Roger Taylor était en fait un titre hommage à Led Zeppelin.

Brian May: "Innuendo s’est construit comme la plupart des autres chansons : nous 'jammions' et cherchions un bon groove qui sonnait bien. Chacun d’entre nous a travaillé sur les arrangements. Freddie est arrivé avec un thème et quelques mots, ensuite Roger s’est occupé du reste des paroles. J’ai travaillé sur certains arrangements, principalement ceux de la moitié du morceau, puis il y a une partie supplémentaire que Freddie a signé seul. Tout s’est en fait assemblé comme dans un puzzle géant."

Hommage en ce qui concerne les paroles mais également hommage musical puisqu'il il présente une forte ressemblance avec Kashmir de Led Zep.

Autre chose à préciser à propos de ce titre. Le passage flamenco au milieu est joué par Steve Howe (qui était justement de passage en Suisse alors que Queen enregistrait l’album à Montreux)

Si ce n’est pas Brian May qui joue ce passage c’est simplement parce qu’il n’y arrivait pas lui-même et que Steve Howe était un ami de Queen depuis quelques années…

La partie orchestrale qu’on l’on entend au milieu du titre est signée par le groupe et le producteur David Richards et jouée et programmée  simplement à l’aide de synthétiseur.

Mais avant tout, Innuendo est une composition collective, une composition de groupe…

Innuendo s’est construit comme la plupart des autres chansons : nous 'jammions' et cherchions un bon groove qui sonnait bien. Chacun d’entre nous a travaillé sur les arrangements. Freddie est arrivé avec un thème et quelques mots, ensuite Roger s’est occupé du reste des paroles. J’ai travaillé sur certains arrangements, principalement ceux de la moitié du morceau, puis il y a une partie supplémentaire que Freddie a signé seul. Tout s’est en fait assemblé comme dans un puzzle géant - Brian May

Le guitariste de Yes en renfort 

Steve Howe, guitariste du groupe de rock progressif Yes, de passage par là viendra donner un coup de main à Queen. C'est lui qui va signer l'excellente partie de "guitare espagnole" au milieu du célèbre titre "Innuendo". Une collaboration plus que réussie. Ci-dessous une interview de Steve Howe réalisée par Laurent Rieppi, dans cet extrait le guitariste revient sur son travail avec Freddie Mercury et Brian May sur le titre.

Une véritable démocratie en studio

© Tous droits réservés

La plupart de l’album Innuendo est enregistré en Suisse au Mountain Studios de Montreux (studio appartenant au groupe). Certaines parties de l’album seront également enregistrées dans un autre studio : le studio Metropolis à Londres.

C’est David Richards qui coproduira l’album avec le groupe.

A cette époque, Richards a déjà enregistré de nombreux titres avec le groupe en tant d’ingénieur du son. Le groupe et Richards finiront par devenir très complices et Richards, qui produit l’album Innuendo, est alors considéré par Queen comme le "5e" membre de la formation.

Tout comme le précédent album The Miracle, Innuendo propose des titres cosignés par l’ensemble du groupe, c’est-à-dire sous le nom Queen et non plus signé par un seul musicien.

Cette nouvelle mesure, très démocratique, démontre encore à quel point le groupe est, à cette époque, très soudé.

Roger Taylor déclarera d’ailleurs à ce propos :

Je pense que c’était la meilleure décision que nous n’ayons jamais prise. Cela a enlevé tout le côté "ego" qui engendre souvent beaucoup de problèmes. On n’était pas en train de dire 'Hey, ça c’est mon morceau, il est meilleur que le tien…'. Tout le monde contribuait à chaque titre, ça a vraiment bien fonctionné pour nous…

 


►►► A lire aussi :


 

The Show Must Go On

"The Show Must Go On" est l’un des titres les plus poignants de cet album.

Même si ce n’est pas encore officiel à l’époque et le public n’est pas au courant de la maladie de Freddie, The Show Must Go On est un véritable adieu de Freddie à la scène.

Le show doit continuer… Mais sans moi…

Alors que les paroles concernent clairement Freddie et son état de santé, celles-ci seront signées par Brian May.

En effet Freddie n’arrive pas lui-même à parler de la maladie et il demande alors à son ami, confident et "collègue" au sein de Queen de l’écrire à sa place.

La phrase la plus significative, la plus poignante et qui résume tout est sans aucun doute : "Inside my heart is breaking – My make-up may be flaking – But my smile still stays on…". ("A l'intérieur, mon cœur est en train de se briser - mon maquillage est peut-être en train de couler - mais mon sourire , est toujours bien là")

I’m Going Slightly Mad

Quelques mots sur le titre "I’m Going Slighty Mad".

Chanson parle de la folie, la démence et qui est inspirée par Noël Coward (acteur/réalisateur et scénariste anglais). L’idée des paroles, un peu dingue, provient de Freddie Mercury et de son ami Peter Straker.

Vous vous souviendrez peut-être du clip complètement dingue de ce titre, avec Brian May déguisé en pingouin, Freddie en fou et Roger Taylor et John Deacon en mode doux dingue.

Un succès phénoménal !

© Belga

Innuendo, à sa sortie, connait un énorme succès en Europe.

L'album se classe à la première position des charts album en Angleterre, en Hollande, en Suisse, en Allemagne et en Italie.

Aux Etats-Unis, même si l'album n'arrivera pas dans le TOP 10 des meilleures ventes, sur la longueur il deviendra cependant disque d'or (récompense que Queen n'avait plus atteint depuis leur album The Works en 1984).

Outre les grands classiques, citons la présence sur l’album du titre "Delilah", composé principalement par Freddie pour son chat, morceau sur lequel Brian May utilise un effet sur sa guitare pour recréer le miaulement du félin ou encore le superbe "Don't Try So Hard" ou le très doux "Bijou".

Pour conclure, on y retrouve aussi le célèbre "These Are The Days of Our Lives", principalement composé par le batteur Roger Taylor.  Composition dont ce dernier sera et est toujours aujourd'hui particulièrement fier.

"These Are The Days of Our Lives" est un des derniers clips enregistrés par Freddie. Même si le clip est tourné en noir et blanc et que le chanteur est particulièrement maquillé sur celui-ci, il ne peut cependant cacher la terrible maladie qui est en train de la faire mourir à petit feu à cette époque. Malgré la tristesse, la mélancolie du titre, le dernier "I Still Love You" chuchoté par Freddie à la fin du titre peut être interprété comme le dernier témoignage d'affection de Freddie à son public.

7 images
© Tous droits réservés
© Tous droits réservés
© Tous droits réservés

►►► A lire aussi :