Iced Earth : les membres du groupe se désolidarisent de la violence des émeutes de Washington

Les membres du groupe Iced Earth (dont le guitariste Jon Schaffer est recherché par le FBI pour des faits de violences au Capitole mercredi dernier) ont pris de la distance par rapport aux violences et aux destructions qui ont eu lieu à Washington le 6 janvier. Le guitariste fait partie de dizaines de personnes recherchées par le FBI.

Le chanteur Stu Block, le bassiste Luke Appleton, le batteur Brent Smedley et le guitariste Jake Dreyer ont sorti une déclaration officielle :

" Nous voulons d’abord vous remercier pour les nombreux mots de soutien que nous avons reçus ces derniers jours. Certains se sont inquiétés de notre silence, ce que nous comprenons. Mais nous voulions d’abord digérer un peu l’information et nous baser sur des faits, avant de faire cette déclaration. "

"Avant toute chose, nous ne cautionnons, ni ne soutenons, en aucun cas les actes de violence et les émeutes du 6 janvier dans le bâtiment du Capitole. Nous espérons que toutes les personnes impliquées seront amenées à se soumettre à l’enquête, et à répondre de leurs actes en justice. "

" Nous envoyons toutes nos prières et nos pensées, avec le cœur brisé, à tous ceux qui ont été meurtris par ces événements. Cela nous attriste profondément et nous pensons aux familles et aux proches des vies perdues ce jour-là. Aucun mot ne peut consoler, mais sachez que nous sommes avec vous dans ce choc, ce deuil et cette souffrance. Beaucoup d’amour pour vous tous. "

Stu, Luke, Jake, Brent "

Le bureau de Washington du FBI a sorti vendredi matin une quarantaine de photos de personnes suspectées d’être entrées dans le Capitole lors des événements violents du mercredi 6 janvier. Parmi ces clichés, une photo du guitariste du groupe, Jon Schaffer, que l’on peut voir en amont de la foule, avec une casquette des Oath Keepers, une milice anti-gouvernement, hurlant et pointant du doigt quelqu’un hors cadre.

Il y a moins de deux mois, Jon Schaffer avait été interviewé par un journal allemand, Die Welt, lors d’un autre rassemblement à Washington, en soutien au Président Donald Trump. Le musicien de 52 ans avait alors protesté contre les résultats de l’élection et tenu des propos vifs.

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK