Guitar Story, les guitares de David Bowie épisode 2

"Space Odity", Sur lequel nous avions refermé l’épisode précédent, ainsi qu’une bonne partie des titres qui suivirent jusqu’à Ziggy Stardust, furent donc enregistrés avec une acoustique 12 cordes Hagstom de 1966 et, assez curieusement, cette guitare se trouve aujourd’hui au musée " Beatles Story " Liverpool.

En revanche, sur la pochette du single de "Space Odity", où l’on peut voir David Bowie chantant, assis en tailleur, et qui semble jouer sur une 12 cordes acoustiques. Il ne s’agit pas de cette fameuse Hagstrom, même si elle y ressemble beaucoup, mais bien d’une España de 1966 dont on sait très peu de choses car il est très probable qu’elle n’ait servi justement qu’à la campagne de promotion du single. Il est du reste de même pratiquement pour la toute première guitare électrique que l’on a pu apercevoir entre les mains de Bowie. Il s’agit cette fois d’une Vox Teardrop MK II 12 cordes.

 

Modèle qui, comme son nom l’indique, évoque une larme, ou plutôt une goutte d’eau. Ce modèle très typé sixties fut très apprécié, dans sa version six-cordes vous vous en rappelez certainement, par Brian Jones chez les Rolling Stones et, plus tard la version Phantom, par Ian Curtis, le regretté fondateur de Joy Divison.

 

Encore une fois celle que l’on a pu voir en bandoulière sur David Bowie n’a pas vraiment laissé de traces, hormis bien sûr pour les photos promotionnelles parues en 1972. Cela dit David Bowie joua bien sur cette Vox Teardrop dans les années 80, et ce fut pour enregistrer Absolute Beginners.

David Bowie a toujours été très conscient de l’importance de l’image et des symboles qu’elles pouvaient générer pour le public. Ainsi, pour bien marquer la direction plus dure, et rock n roll, que prirent ses compositions, le Thin White Duke s’afficha avec une Gibson Les Paul Deluxe, lors de la tournée américaine de 1972. Cette magnifique Les Paul, à la finition Cherry Sunburst, apparaît aussi dans la vidéo de "Jean Genie". Mais comme David Bowie changeait très souvent de guitare, celle-ci devint la guitare de secours de Mick Roson et Bowie ne joua plus jamais avec.

 

 

À présent, retour de la marque d’origine suédoise, Hagstrom. Avec plus que certainement le modèle emblématique arboré par David Bowie mais qui, portant, ne dépassa pas non plus le stade des clichés promotionnels, c’est la Hagstrom électrique rouge.

 

Ce modèle baptisé I Kent PB-24 G, datant de 1974, servi donc pour la promotion de l’album " Diamond Dogs ", et fut aperçu dans un vidéo clip improvisé de "Rebel Rebel" pour l’émission Top Pop en mars 1974, avec un David Bowie qui la tient d’une façon très bizarre, en la posant sur sa hanche, et qui somme toute ne fait que du " show " en grattant les cordes, et encore pas tout le temps. Connaissant l’engouement aujourd’hui pour ce que l’on appelle les modèles " vintage " cette Hagstrom électrique, est un vrai bijou du genre, et adoré par les fans de Bowie.

Cependant, les mêmes fans savent très certainement que sur cet album Diamond Dogs, le Thin White Duke avait enregistré la plupart des pistes de guitares et, contrairement aux photos promotionnelles, ce ne fut pas avec cette Hagstrom rouge mais bien avec une Dan Armstrong. Il persiste cependant un doute sur le modèle précis. Soit, le modèle plexiglas dont je vous ai déjà parlé, soit, le modèle 341 de 1976. Cette dernière, par contre, nous sommes sûrs qu’elle fit bien partie de la collection de Bowie. C’est elle que l’on entend sur les pistes de guitares de l’album Station to Station.

 

C’est également avec cette " six cordes " que David Bowie fut photographié pour la pochette du coffret " Sound + Vision " en 1989.  (À noter que Bowie la tient à l’envers et que la position d’accord qu’il singe, semble totalement farfelue.) Elle fut vendue aux enchères deux ans après, en 1991.

C’est avec "Rebel Rebel" que je vous propose de refermer cet épisode et la vidéo de Top Pop, avec la Hagstrom électrique rouge.

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK