Guitar Story – Les femmes guitaristes, épisode 7 : Nancy Wilson

guitar story
6 images
guitar story - © Dimitrios Kambouris - AFP-belga

Après ''La journée mondiale pour les droits de femme'', seule et unique journée sur 365 qui vise à enrayer des inégalités toujours trop présentes, continuons à faire briller ces ''guerrières'' de la six-cordes qui, depuis quelques décennies, s’imposent avec force et talent dans cette concertation de testostérone que représente le cercle très fermé des guitares héros. On va même faire coup double avec deux frangines sur la première marche du podium. Un duo de sang et de chants, avec une guitariste héroïne, et pour qui le rock fut aussi une histoire de cœur, il s’agit des sœurs Wilson. Avec le groupe Heart dans les années 70, les sœurs Wilson furent toutes deux à l’origine d’une onde de hard rock dans la ville de Seattle, à une époque ou Kurt Cobain n’était encore qu’un bambin. Ceci étant, c’est principalement sur les traces de la plus guitariste des deux sœurs que nous nous penchons, à savoir : Nancy Wilson !

Nancy et Ann Wilson ont commencé à chanter bien avant d’être dans un groupe, entourées d’une famille où la musique tient une place importante. En effet, que ce fût, oncles, tantes, mère, père, grands-parents… Tous, ou presque, taquinaient le ukulélé et chantaient de vielles chansons de pubs irlandais, et même des morceaux de vaudeville des années 20. Les sœurs Wilson ont donc grandi dans un climat de ''jams'' familiales, organisant de petits spectacles de play-back, tout en synchronisant leurs lèvres sur leurs disques préférés, et en s’accompagnant soit, au piano, soit au ukulélé. Même les voyages en voiture, pour aller rejoindre les grands-parents ou des amis, étaient prétextes à chanter en famille.

Comme pour bien d’autres rock stars en devenir, l’étincelle vint des Beatles que les sœurettes découvrirent un soir à la télévision dans un numéro du Ed Sulivan Show et, contrairement à de nombreuses adolescentes de cette époque, elles ne souhaitaient pas spécialement devenir leurs petites copines… Non ! Ce que voulaient les sœurs Wilson, c’était carrément ÊTRE les Beatles. Pour Nancy, c’est vraiment de là que tout est parti. Comme frappée par la foudre elle sut, dès cet instant, qu’elle allait jouer de la guitare électrique. Un atout majeur, c’est l’encouragement des parents qui ont toujours soutenu leurs deux filles dans leurs activités musicales. Même la grand-mère s’en mêla et offrit tout d’abord une guitare à Ann, ce qui rendit Nancy un petit peu jalouse.

''Moi aussi je veux une bonne guitare'' lança-t-elle à ses parents qui cédèrent à sa requête en lui offrant une ''Lyle'' pour une trentaine de dollars. Une petite guitare bon marché en contreplaqué, avec une finition sunburst, et que ses parents trouvèrent parfaite pour tester l’assiduité de leur cadette, ce qui fut bien évidemment le cas. C’est sans surprises que les deux sœurs commencèrent à écumer le répertoire complet des ''Fab Four'' en même temps que d’autres instruments vinrent s’ajouter à leurs premières guitares.

Vinrent ensuite les années d’université pour Nancy en 1972, en même temps que sa sœur Ann de son côté était déjà montée à Seattle pour rejoindre un groupe nommé ''Hocus Pocus'' – un des multiples patronymes du futur Heart, qui s’était précédemment intitulé ''White Hart'' et qui plus tard devint tout simplement ''Heart''. Mais Nancy, à cette époque, sur les bancs de l’unif, savait déjà au fond d’elle qu’elle allait rejoindre sa sœur et ce band, qui faisait carton plein dans les clubs Seattle, mais aussi de Vancouver. Ce qui fut fait, à la fin de l’année 1974. Un an après, sorti l’album ''Dreamboat Annie'', enregistré au Mushroom Records studio sur une console qui avait servi à enregistrer des légendes comme Booker T, ou Duane Allman au célèbre Muscle Shoals Sound Studio. Ce premier album pour Heart fit un décollage fulgurant dans les charts, notamment grâce au tube ''Barracuda''.

Depuis les guitares se sont accumulées pour Nancy Wilson et, outre une Télécaster Bleue de 1963 60’s, avec un humbucker en position manche, on essence également, plusieurs acoustiques de marque prestigieuses, comme Takamine et Martin, ainsi qu’une mandoline japonaise de 1974, une Gibson SG junior de la fin des années 60, avec vibrato Bigsby, et d’autres Gibson, Les Paul, Thinline, etc.

Pour plus de détails techniques, voici le lien vers le site "Guitar World" avec une interview vidéo de son ‘guitar tech’, Jeff Ousley, qui vous propose un petit tour d’horizon du matériel dont Nancy Wilson se sert sur scène.

Retrouvons le groupe les sœurs, avec une version live de ''Barracuda'' enregistrée pour le Rock N Roll All Of Fame en 2013, en compagnie du gratin de Seattle, Jerry Cantrel, Mike McCready, ainsi que le regretté Chris Cornell.

 

 

 

 

Et aussi

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK