Ghost:Tobias Forge évoque l'anonymat

Ghost:Tobias Forge évoque l'anonymat
Ghost:Tobias Forge évoque l'anonymat - © Tous droits réservés

Ce 21 juin, Tobias Forge a accordé une interview à Cyril Wilfart, pour Classic 21.

Il a évoqué l'anonymat choisi au début de la carrière de son groupe, la difficulté de donner un nom à un album, et les disques qui lui ont donné envie de devenir musicien.

Tobias Forge, leader du groupe Ghost, était ce jeudi au Graspop et a confié qu'il n'avait jamais vraiment cru à ce projet d'anonymat. Rappelons qu'au début de la carrière du groupe suédois, il y a dix ans, l'identité de Tobias Forge et des musiciens était gardée secrète. Le frontman se produisait alors sous les traits de Papa Emeritus et n'accordait d'interview que derrière son masque.

Mais Tobias Forge a expliqué aujourd'hui qu'avec sa carrière précédente, dans le cadre de ses groupes Death metal, dont Repugnant, il rencontrait beaucoup d'autres musiciens sur les sites et festivals où se produisait Ghost, et qu'il avait donc pensé que son identité aurait circulé beaucoup plus vite. C'est un homme qui aime le contact, qui aime discuter avec les autres, et tout le monde le connaissait déjà dans le milieu.

Il ne regrette donc pas aujourd'hui que l'on sache qui il est, mais par contre, il a été très ferme sur le fait que Ghost ne se produirait jamais sans masque, ni sans scénographie.

Concernant le choix du titre du nouvel album, "Prequelle" (à prononcer à la française), Tobias Forge a expliqué qu'il voulait un titre facile à prononcer, cette fois. On le questionne souvent sur le côté mystique et bizarre, ce qui l'amuse parce que sa volonté n'était pas du tout là, il pensait que le titre était simple!

Il a évoqué les nombreuses fois où le nom de son album "Infestissumam" avait été écorné par la presse, les critiques, les fans... même chose pour "Meliora", que beaucoup ont transformé en "Meloria". Cette fois, plus de confusion possible!

Pour cet album sorti il y a quelques jours, c'est à présent le Cardinal Copia qui est à l'avant de la scène, mais il précise que Papa Emeritus veille toujours, de loin. Mais cette fois, concernant le choix du leader, il voulait surprendre et ne pas adouber Papa Emeritus IV, comme tout le monde s'y attendait.

Concernant l'aspect plus "arena rock" du nouvel album, Tobias Forge semblait un peu étonné de la question, précisant que pour lui, c'était déjà le cas avec "Meliora". Il explique que beaucoup de groupes qui ont un succès important et qui jouent devant de plus en plus de monde, comme Iron Maiden, ou Metallica, "soignent" leurs albums pour plaire au public, un peu comme un grand chef qui choisirait avec soin ses ingrédients pour faire plaisir à ces hôtes.

Enfin, à la question "quel album vous a donné envie de devenir musicien?", Tobias Forge a évoqué l'album "Love Gun" de Kiss, un des premiers dont il a été le propriétaire, quand il était enfant. Il expliquait avoir toujours été un peu "hors du temps": quand il était petit, il aimait la musique des années 60, puis quand il était ado, celle des années 80 alors que tous ses copains écoutaient leurs contemporains. Mais c'est en 1992, lors de la tournée du "Black Album" de Metallica qu'il a vraiment adhéré à l'envie de devenir musicien. La mécanique, la grande machine mise en place, les clips qu'il a regardés des centaines de fois... tout ça le fascinait.

Si ce n'est pas véritablement son "album préféré" aujourd'hui, il a incontestablement contribué à sa carrière actuelle et à son parcours en tant que musicien.

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK