Génération 21: Kings of Edelgran

Génération 21: Kings of Edelgran
Génération 21: Kings of Edelgran - © Tous droits réservés

Jérôme Caudron et Josias Delcourt fondent les "Rois du Sapin". Kings of Edelgran. Un projet dont la sève ruisselle dans la nature infinie des paysages du Grand Nord. Là où les éléments cachent bien des surprises. A l'instar de leur premier EP. Rencontre...

A l'antithèse des espaces qui inspirent leur musique, je retrouve Jérôme et Josias sur une terrasse du centre de Bruxelles. Non loin d'un grand boulevard où le tintamarre des moteurs et de l'agitation voile trop souvent le souffle du vent. Malgré tout, les gaillards, chemises à carreaux et barbes plus ou moins bien taillées, ont dégoté un endroit tranquille, préservé du brouhaha de la ville. Un bistrot encastré au pied d'une église, où les passants ralentissent le pas. "Ce n'est pas le Grand Nord, mais on apprécie aussi!", plaisantent-ils.

C'est qu'ils aiment se jouer d'ambivalences. La genèse de leur projet musical en témoigne. D'une nature plutôt réservée, Jérôme et Josias ont pris le pari de foncer. "Le projet est en route depuis un an environ. Nous nous investissons à fond... Josias a quasi tout claqué pour se consacrer à la musique. Du coup, tout évolue assez vite. Nous avions de la matière pour un premier EP dès le début de cette année. L'EP est sorti en avril. Nous l'avons envoyé au Concours Circuit et nous avons été repris... Comme nous ne pouvons assurer tous les instruments en live, nous avons sollicité des musiciens, des copains..."

Sur scène, le duo est renforcé par Luc Vermeulen au clavier et au chant, Thomas Vaccargiu à la batterie et Nicolas Scheyen à la basse. Grâce à eux, Kings of Edelgran s'ancre sur les planches. Pour mieux s'évader, direction... Je vous laisse imaginer. Et transporter...

Les cinq voyages que propose leur premier EP, "Kor Isen", ressemblent à sa pochette, signée Christophe de Terwangne, ainsi qu'à ce début de soirée sous le ciel de Bruxelles. D'abord paisible. Dans le creux des nuages pointent des reflets de bleu. L'ambiance est lente et confortable. On prend le temps. Petit à petit, le décor se grise. Mais le ciel reste muet. La cadence s'accélère légèrement, augurant la tempête. La tension monte. Enfin, les éléments se lâchent. Libres et sauvages. La pluie tombe, par grosses goûtes puis par trombes. Le vent la malmène. Nous sommes dans un bateau ivre. Trempés jusqu'aux os. D'une eau chaude, volcanique, comme soufflée d'un geyser. Avant de reprendre notre souffle. De retrouver nos esprits, et de reprendre le fil de notre rencontre...

"Nous partageons un goût commun et prononcé pour les ambiances que certains groupes parviennent à créer. Qu'il s'agisse, pour les plus connus, de Sigur Rós ou de Bon Iver... Mais aussi de Foals, Volcano Choir ou encore Ásgeir."

 

Parmi les noms cités, deux sont originaires d'Islande. Peut-être le premier pays à faire l'effet d'un aimant sur notre tandem de Kings of Edelgran. "Si notre musique nous invite à quitter la Belgique pour une contrée nordique comme l'Islande, nous le ferons sans hésiter." Un tempérament de bourlingueur, les gars? "Ah, Nicolas Hulot fait aussi partie de nos influences! (rires) C'est aussi un peu dans les gènes... La maman de Josias a beaucoup sillonné ces pays là." En attendant, outre sur des radios locales et étudiantes belges, Kings of Edelgran a déjà été diffusé sur des webradios française et autrichienne. Des échos de leur projet leur sont également parvenus de Grande-Bretagne...

Des échos de leur actu? "Ah, bonne nouvelle! Nous venons d'apprendre que nous étions repris pour les demi-finales du Concours Circuit. Sinon, nous jouons le 23 octobre en acoustique au Rock Classic à Bruxelles. Il y aura aussi les Beautés Soniques à Namur le 6 novembre. Un mini-clip non-narratif est en cours de réalisation pour The Gate. Il devrait être prêt d'ici quelques semaines. Nous préparons également notre second EP. Il est déjà bien entamé!"

Pour entamer un peu plus encore la découverte de Kings of Edelgran, rendez-vous :
Sur Facebook
Sur leur site web 

 

Et aussi

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK