Gene Simmons de Kiss accuse les jeunes fans d’avoir tué le rock

Le bassiste et chanteur de Kiss a à nouveau donné son opinion sur le rock actuel. Selon lui, le genre est moribond et n’aura jamais la chance de connaître un tel succès qu’auparavant.

Cette fois, c’est au micro d’une radio new-yorkaise qu’il s’est exprimé sur le statut du rock : "Le rock est mort dans tous les sens du terme. Et les coupables sont les jeunes. Vous avez tué ceux que vous aimiez. Parce que dès que le streaming est arrivé, vous avez empêché les nouveaux grands groupes qui sont là dans l’ombre de quitter leur travail car ils ne pouvaient pas gagner d’argent avec leur art. Quand vous téléchargez de la musique, les artistes gagnent un centième ou un millième d’un centime. Et donc vous devez obtenir des millions, voire des milliards de téléchargements avant de pouvoir en vivre. Et les fans ont tué cela. Donc l’industrie est morte. Et cela signifie que le prochain Beatles ou je-ne-sais-qui n’aura jamais la chance que nous avons eue. Nous avions des maisons de disques qui nous ont donné des millions de dollars pour que nous puissions faire des albums et des tournées, sans nous soucier d’un [travail] de neuf à cinq. Parce que quand tu t’inquiètes de ton job, tu n’as pas le temps de t’asseoir et de te consacrer à ton art, quel qu’il soit."

"Tout a commencé avec Napster et toutes ces plateformes illégales de téléchargement. Le renard est entré dans le poulailler, il a volé un œuf sans être tué et puis les autres renards se sont dit "Hey, on peut avoir des œufs gratuitement", et avant de s’en rendre compte, le fermier n’a plus pu travailler et il n’y avait plus d’œufs dans les magasins."

Et il a ensuite répété : "Qui sont les nouveaux Beatles ?"

Il y a quelques années, le magazine Blabbermouth note que Gene Simmons avait déjà exprimé le même genre de propos : "Le rock n’est pas mort de sa belle mort, il a été assassiné. Une belle lumière allait jaillir et maintenant, cela n’arrivera jamais car c’est devenu trop dur de vivre de son art, personne ne vous payera pour le faire."

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK