Et si on voyait la seringue à moitié pleine ?

En ce moment, l’ambiance est à la panique, à cause du virus anglais qui serait non seulement plus contagieux, mais aussi plus mortel. Comment voir le bon côté des choses ?

En ce moment, l’ambiance est à la panique, à cause du virus anglais qui serait non seulement plus contagieux, mais aussi plus mortel. Et ensuite, même ceux qui hésitaient à se faire vacciner, se posent maintenant la question du rythme de la vaccination puisque la firme pharmaceutique AstraZeneca a annoncé qu’elle ne pourrait pas livrer à l’Europe les 80 millions de doses promises d’ici la fin mars, mais seulement 31 millions.

Juste avant elle, les firmes Pfizer et BioNTech avaient aussi revu à la baisse leurs livraisons de doses de vaccin. Au final, ce que l’on constate c’est qu’aucun pays de la zone euro n’a vacciné aujourd’hui plus de 2% de sa population. En Grande-Bretagne, aux Etats-Unis et en Israël, c’est nettement plus, ce qui pose bien entendu la question de l’efficacité de l’Europe.

Cette course contre la montre contre la pandémie est importante, car les pays qui vaccineront le plus vite seront aussi ceux qui retrouveront la croissance le plus rapidement. Donc, chaque mois de perdu, c’est de la croissance en moins, donc des faillites supplémentaires et des jobs perdus.

Par ailleurs, les études montrent qu’après vaccination, le nombre de personnes infectées diminue ainsi que le nombre d’hospitalisations. Comme le fait remarquer l’économiste de la banque Puilaetco, le retard de la campagne de vaccination n’est pas seulement un souci pour l’économie, mais ce retard peut aussi conduire à un malaise social.

La jeunesse devra attendre encore plus longtemps avant d’avoir une vie normale, et cela peut générer davantage de frustration, car les jeunes paient le prix fort de cette pandémie dans leur cursus scolaire ou via le marché du travail qui est gelé pour l’instant. Ça, c’est pour l’ambiance actuelle de "paniquisme" comme l’appelle Marc Fiorentino. En bon commentateur financier, Marc Fiorentino préfère lui voir la "seringue à moitié pleine" pour reprendre sa jolie expression. D’abord, parce que si la vaccination a pris du retard, c’est pour des raisons techniques momentanées et elle va s’accélérer rapidement. Ensuite, 3 autres nouveaux vaccins sont en passe d’être disponibles, c’est une excellente nouvelle.

Et puis, Moderna a annoncé que son vaccin était efficace contre les variants britanniques et sud-africains. Oui, plus que quelques semaines à tenir, notamment lorsque les personnes plus âgées seront quasi toutes vaccinées vu que la très grande majorité des décès en hôpital touche les plus de 65 ans. Voir la seringue à moitié pleine est donc une bonne manière d’éviter que la 3e vague soit surtout une vague de "paniquisme".

Selon les calculs des économistes, la reprise économique aura lieu au second semestre 2021 et comme les Belges ont mis de côté 15 à 20 milliards d’euros sous forme d’épargne, la reprise de la consommation sera violente fin 2021 et début 2022. Et puis, comme dirait Emmanuel Macron, la vaccination ça prend plus de temps qu’un Tweet !

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK