Eric Clapton aurait soutenu financièrement un groupe de musique anti-vax

On apprend via le NME que l’artiste aurait versé 1000£ et prêté son van au groupe "anti-lockdown" Jam For Freedom, les félicitant pour "leur travail".

Le groupe en question se décrit comme étant "à l’origine de la révolution pour la liberté en réponse aux restrictions concernant les droits humains de base pour le travail, le voyage et la vie". Il se produit en général dans des espaces publics et l’une des paroles de leur titre "We Are The 99%" est on ne peut plus explicite : "stick your poisonous vaccine up your arse".

Eric Clapton aurait versé 1000£ au groupe via une page GoFundMe, selon le fondateur du groupe, Cambel McLaughlin. Ce dernier a vérifié qu’il s’agissait bien de lui et il explique avoir reçu une réponse de Clapton le félicitant pour son travail.

En avril dernier, le groupe avait révélé ce don sur les réseaux sociaux : "Nous sommes très heureux de vous annoncer qu’un des plus grands musiciens encore en vie nous a aidés à tenir le coup après les dégâts de la police lors de notre dernier concert", faisant ainsi référence à une altercation que Jam For Freedom avait eu avec la police lors d’un concert anti-lockdown à Hyde Park le 24 avril.

 

Cambel McLaughlin a ensuite confié qu’Eric Clapton lui avait proposé son van de 6 personnes pour un usage temporaire. Une offre que le groupe a acceptée.

Clapton leur aurait encore donné de l’argent pour s’acheter leur propre van, mais on ne connaît, cette fois, pas le montant qui aurait été fourni.

 

Les deux hommes se sont ensuite rencontrés en studio pour une jam, mais McLaughlin a expliqué que Clapton n’était pas capable de jouer avec lui en raison des "effets secondaires du vaccin contre le Covid-19" : "On voulait jammer ensemble, mais en raison de son état à l’époque, il lui était difficile de jouer – même dehors, avec le froid et les effets secondaires du vaccin…"

En mai dernier, Eric Clapton avait partagé son expérience après avoir été vacciné, qualifiant ses réactions de "désastreuses", et critiquant même "la soi-disant " propagande " qui fait la promotion de l’innocuité du vaccin".

Le 30 août, le guitariste a partagé, semble-t-il, sa frustration par rapport aux mesures sanitaires contre le Covid-19 dans son nouveau titre, "This Has Gotta Stop". Eric Clapton a ouvertement fait part de son opposition au confinement en sortant d’autres titres avec Van Morrison et de l’expérience "désastreuse" qu’il a vécue en se faisant vacciner.

De son côté, Brian May, le guitariste de Queen, a récemment précisé qu’il respectait Clapton, mais que leurs avis divergent à bien des égards…

Et au début du mois dernier, nous relayions l’information du magazine Rolling Stones selon laquelle Eric Clapton avait finalement accepté de jouer dans une salle qui imposait le Covid Safe Ticket.

Il estimait ensuite que ses propos avaient été détournés, et s’il maintient son refus de jouer dans des salles où la vaccination serait obligatoire, il accepte bien de jouer où le Covid Safe Ticket est imposé.

Il accuse le magazine Rolling Stones de " désinformation, dans le but de faire du sensationnalisme " et d’inadéquation entre le titre de l’article et son contenu.

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK