En direct des Francofolies de Spa: le compte-rendu

En direct des Francofolies de Spa: le compte-rendu
2 images
En direct des Francofolies de Spa: le compte-rendu - © Tous droits réservés

Classic 21 vous faisait vivre les coulisses des Francofolies du vendredi 20 au dimanche 22 juillet de 21h à 23h avec Jean-Philippe Lejeune qui a reçu quelques-uns des artistes en interview et a partagé avec vous l’ambiance du festival spadois.

Le dimanche 22 juillet

Ce dernier jour des Francos de Spa à commencé tout en charme et en décibels. Tout d'abord sur la scène Sabam for Culture, avec Isolde, mieux connue comme batteuse de Daan, qui a livré un set pop tout droit sorti de son premier album solo "Cartes postales". La musicienne était donc là en tant que leadeuse mais toujours derrière les fûts. Un très beau moment! Puis l'ambiance s'est électrifiée avec Mat Bastard, ex leader de Skip the Use, qui a remué le public de la scène Pierre Rapsat en distillant son rock/punk engagé teinté de hip hop. Ensuite on a croisé Hugo sur le piétonnier gourmand. Le chanteur et guitariste nous a invité, avec beaucoup d'humour, à revisiter ses grands succès en formule guitare/voix jusqu'à ce qu'une fanfare locale le rejoigne sur l'un de ses titres emblématique, "la nacelle". Quelques heures plus tard, The Human League, invité pour les 25 ans des Francofolies, a ramené le public de la scène Proximus dans les 80's pendant plus d'une heure, clôturant sa prestation avec son plus gros tube "Don't you want me" . Mythique! 

 

Cette édition 2018 à été un énorme succès puisque 140.000 personnes ont foulé le nouveau site du festival durant les 4 jours. Vivement les prochaines Francos! 

 

Jean-Philippe Lejeune

Le samedi 21 juillet

Ouvrir la scène principale du festival n'est pas chose facile, surtout au beau milieu de l'après-midi, et pourtant Bai Kamara Jr a relevé le défi avec beaucoup d'élégance. Le Bruxellois, habitué des prestations en solo, a proposé un set blues/funk, jouant des titres de son dernier album ("Forward") ou des morceaux de ses débuts ("Downtown in Saint Josse").

Puis, ce fut l'affluence pour le concert très attendu de Typh Barrow. En effet, difficile d'être au plus près de la scène pour admirer la chanteuse qui, une fois de plus, a subjugué le public avec "Raw", son premier album. Après un bain de foule sur "Hold your sister" puis un duo avec BJ Scott, la belle a ému son public en terminant son concert par "Quand on a que l'amour" de Brel. L'émotion était à son comble.

Dans la série des voix touchantes, Daran a invité le public de la scène Sabam for Culture au voyage à travers son dernier album "Endorphine". Des textes engagés sur des riffs accrocheurs ont mis tout le monde d'accord.

Plus tard dans la soirée, notre émission spéciale Francos terminée, c'est un Daan festif que l'on a retrouvé sur la scène Trace. Accompagné d'une section de cuivre, le chanteur/guitariste nous a fait danser sur tous les succès de son répertoire: de "La Crise" à "Victory" en passant par "Icon". Du tout bon Daan à retrouver ce dimanche soir en interview. 

Enfin ce jour de fête nationale s'est terminé, comme les autres jours par des DJ Set. Pour le clin d'oeil, le seul artiste qui a interprété la Brabançonne en choeur avec le public est l'ancien juré de The Voice Quentin Mosimann, un Dj... Suisse !

Jean-philippe Lejeune 

Toutes les photos de ces rencontres et concerts sont à voir dans notre album Facebook au bas de cet article.

L'interview de Typh Barrow

Typh Barrow nous livre ses impressions en sortie de concert aux Francofolies de Spa, évoque de nouveaux titres et interprète "The Absence" en set acoustique sur Classic 21.

Le vendredi 20 juillet

Le temps de s'acclimater au nouveau site des Francofolies de Spa le jeudi soir avec, signalons-le, une prestation excellence de Girls in Hawaii, la journée de vendredi a révélé son lot de bonnes surprises.

 

Tout d'abord Yew, groupe folk navigant entre celtique et rock progressif a fait danser le public de la scène Proximus à l'heure du goûter. Ce sera notre coup de cœur ce dimanche dans notre émission spéciale sur Classic 21. Pale Grey, un peu plus tard, a su créer une relation presqu'intime avec le public de la scène Sabam for Culture. Ils ont proposé un set bien ciselé et mélodique, osant même une reprise electro pop des "Mots bleus" de Christophe. La tête d'affiche de ce vendredi, c'était bien sûr Francis Cabrel sur la scène Pierre Rapsat. Il a livré un florilège de ses meilleurs titre à l'heure du souper. Malheureusement, les derniers préparatifs ne nous ont pas permis de nous y attarder... Notre émission spéciale terminée, direction la scène Trace où Jérôme Mardaga a convaincu avec son nouvel album "Raid aérien", puissant et sombre, mêlant quelques éléments du répertoire de Jeronimo comme cette reprise de "I'm affraid of Americans" de Bowie en français.  

Jean-Philippe Lejeune

Jean-Philippe Lejeune s'est baladé sur le nouveau site des Francofolies et nous emmène également en backstage:

L'interview d'Ozark Henry

L'artiste a évoqué son dernier album "Us" et également confié qu'il avait plus de 3000 morceaux en stock car il compose tous les jours. Une rencontre à découvrir ci-dessous:

L'interview de Lylac

Lylac nous parle de l'influence de son dernier voyage aux Etats-Unis sur son nouvel album.

Les photos

Cliquez sur le logo Facebook pour voir toute la galerie

La 25e édition des Francofolies, qui se déroule du 19 au 22 juillet, propose une centaine de concerts en un seul lieu, à savoir le parc de 7 heures qui s'étend pour la toute première fois de son histoire jusqu'à la place Royale laquelle accueille la scène Pierre Rapsat, le site de l'hôtel de Ville étant désormais abandonné.

Cette configuration permet à tous les festivaliers d'assister à l'ensemble des concerts à l'affiche qui comprend entre autres Lost Frequencies, Francis Cabrel, Christophe Willem, Calogero, Cats on Trees, Henri PFR, Cœur de Pirate, Vianney, L'or du Commun, Romeo Elvis.

Les Francofolies ne se résument pas qu'à un festival de musique. Son organisation au sein même d'une ville offre de multiples possibilités de goûter au festival sans assister aux concerts. Les Thermes de Spa proposent ainsi des apéros lounge alors que de nombreux restaurateurs du piétonnier déclinent leur cartes "à l'affiche des Francofolies", proposant au passage des concerts gratuits.

Et aussi

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK