Emotional Rescue des Stones a 40 ans

Emotional Rescue de Stones a 40 ans
Emotional Rescue de Stones a 40 ans - © Tous droits réservés

« Emotional Rescue » est le 20ème album des Rolling Stones, il est sorti le 20 juin 1980.

Disco, soul mais plus "punk"

"Emotional Rescue" suit d’un tout petit plus de deux ans la sortie de l’album précédent, "Some Girls". Si "Some Girls" était parsemé de titres plus "punk" ainsi que des titres plutôt branchés disco ("Miss You"), l’influence punk a, sur "Emotional Rescue", totalement disparu. Reste cependant ici l’influence disco et de la black music en général.

Si le disque est produit par les Glimmer Twins (c’est-à-dire par Mick Jagger et Keith Richards) on retrouve aussi ici pour les assister à la production Chris Kimsey (quelqu’un qui les avait déjà assistés lors de la réalisation de l’album précédent "Some Girls" et qui avait été l’un des ingénieurs du son du célèbre "Sticky Fingers").

Shattered

Un titre principalement écrit par Mick Jagger dans lequel ce dernier dresse un tableau assez sombre de la ville de New York.

Dans une interview qu’il donnera au Rolling Stone magazine par la suite, Jagger avouera d’ailleurs avoir écrit ce titre alors qu’il était dans un taxi new-yorkais…

Il y dénonce ici l’aspect violent et sombre de la ville, il évoque notamment le commerce de la drogue mais aussi la pauvreté qui règne dans certaines rues de Big Apple à cette époque.

Ambiance particulière et escapade en solo

"Emotional Rescue" est enregistré sur une assez longue période allant d’août 1978 à avril 1980 dans différents studios (essentiellement au studio Pathé Marconi de Paris mais aussi au Wally Heider de Los Angeles, au Compas Point studios au Bahamas et à l’Electric Lady studios de New York – studio conçu par Jimi Hendrix – en ce qui concerne le mixage de l’album).

L’ambiance en studio durant l’enregistrement n’est pas au beau fixe. Les choses n’avancent pas, Mick et Keith ont de plus en plus de mal à être sur la même longueur d’onde et on a l’impression que les musiciens s’éparpillent.

En effet, Keith Richards semble alors bien plus préoccupé par ses New Barbarians que par les Stones (les New Barbarians, formation dans laquelle il est accompagné par Ron Wood, Stanley Clarke à la basse, Joseph Modellites des Meters à la batterie, Ian McLagan aux claviers et Bobby Keys au saxo).

Bill Wyman, le bassiste des Stones, à peine après avoir terminé l’album, se rend dans son studio personnel à Saint-Paul-de-Vence en France pour y enregistrer son très kitch "(Si Si) Je suis une rock star", qui malgré son caractère plutôt drôle sera le premier véritable hit d’un Stone en solo.

Un peu plus tôt, Bill Wyman a aussi l’occasion de participer à un show de charité organisé par Jerry Lee Lewis dans lequel il a l’occasion de jouer aux côtés de Ringo Starr, de Dave Mason, de Kiki Dee ainsi que les musiciens de Todd Rundgren.

Bref, les musiciens des Stones font chacun des choses dans leur coin (Wyman, par exemple, passe plus de temps avec Marc Chagall qu’avec les membres du groupe) et on n’a plus vraiment l’impression que les Stones sont encore véritablement soudés…

Pendant l’enregistrement de l’album "Emotional Rescue", il ne cesse d’y avoir des tensions entre Mick Jagger, qui a envie de bosser sur des titres plus "dansants" et Keith Richards qui, lui, n’en a que faire de tomber dans un domaine plus "commercial" et reste fidèle à ses racines plus roots : blues, rock’n’roll (ainsi que reggae, style musical qu’il écoute alors énormément à cette époque).

Le saxophoniste Bobby Keys, qui avait déjà travaillé plusieurs fois avec les Stones, et que l’on retrouve sur "Emotional Rescue" constatait, quelques années plus tard : "On aurait dit que Keith et Mick ne formaient plus vraiment une équipe. Il n’y avait plus du tout la même ‘vibe’ que celle qui régnait quand nous étions tous très soudés et travaillions ensemble sur Exile On Main Street".

Le producteur Chris Kimsey fait également ce même constat : "Mick et Keith se sont beaucoup disputés pendant l’enregistrement de l’album parce que Keith pensait que Mick allait trop loin dans la direction artistique, Keith se battait vraiment pour garder sa part, sa moitié de l’entité que représentaient les Glimmer Twins".

 

Assez paradoxalement, même si les sessions d’enregistrement seront assez chaotiques, le groupe enregistrera de très nombreux morceaux lors de ces sessions.

De nombreux morceaux seront ainsi laissés de côté pour le prochain album ("Tatoo You" qui sortira en 1981), c’est ainsi, notamment le cas de Start Me Up un titre que le groupe commencera à enregistrer dès 1975 mais dont les Stones enregistreront une ‘pré-version’lors des sessions de "Emotional Rescue".

Tout comme l’enregistrement, le mixage d’"Emotional Rescue" sera réalisé dans des conditions difficiles.

Un premier rendez-vous est fixé en novembre à l’Electric Lady studio de New York, mais à peine entré en studio, Mick et Keith se disputent et ne tardent pas à claquer la porte. Un mois plus tard, en décembre 1979, Mick et Keith arrivent enfin à trouver un terrain d’entente et s’occupent du mixage pendant de très très nombreuses journées.

Les ventes de l’album "Emotional Rescue" ne souffriront – heureusement pas – de cette véritable crise interne au sein du groupe qui, plus le temps passe, rend l’avenir du groupe de moins en moins certain.

Ainsi "Emotional Rescue" se classera à la 1re place des hit-parades aussi bien en Angleterre qu’aux Etats-Unis. Aux states d’ailleurs, l’album restera classé à la première position des charts pendant sept semaines consécutives, soit plus longtemps que tous les autres albums du groupe…

Emotional Rescue, le titre

Un titre dont Jagger dira : "Emotional Rescue, on l’a fait en trio, c’est moi, Charlie et Woody. On l’a fait vers la fin de l’enregistrement et je ne crois pas que Bill ou Keith étaient là. On l’avait déjà joué avant, tous ensemble d’ailleurs, à Nassau".

"Emotional Rescue", le morceau, est effectivement un titre "très Jagger", quand on l’écoute, on ne peut s’empêcher de penser à un célèbre titre de la carrière solo de ce dernier, "Sweet Thing" qui sortira bien plus tard…

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK