Elton John fête son anniversaire (et les cadeaux sont pour vous)

En novembre dernier, Elton John sortait l’imposant coffret Jewel Box pour célébrer ses 50 ans de carrière. A l’occasion de ses 74 ans ce 25 mars, il a mis à disposition six raretés qu’on trouve dans le coffret, en streaming pour la première fois.

Il a commencé par la toute première collaboration avec Bernie Taupin, en 1967 sur "Scarecrow", et suivi avec “Holiday Inn,” “Keep It a Mystery,” “Smokestack Children,” “Two of a Kind,” et “Conquer the Sun”.

Comme pour la plupart des titres du box, il s’agit de morceaux qu’Elton John ne joue pas (ou peu) en live. Il avait d’ailleurs expliqué au Rolling Stone Magazine l’an dernier qu’il se sentait obligé de livrer ses tubes en concerts pour faire plaisir à son public, mais que personnellement, il n’avait plus spécialement envie d’interpréter encore " Crocodile Rock " ou " Saturday Night’s Alright for Fighting”. Il avait ajouté qu’il en avait parlé avec Mick Jagger et que tous deux étaient arrivés à la conclusion que, lors d’un show, au moment des nouveaux morceaux, les gens en profitaient pour aller aux toilettes.

Elton John avait conclu en disant que, dès qu’il pourrait reprendre sa tournée, il proposerait des shows avec des morceaux moins connus comme " Original Sin " et "American Triangle ".

Paul Stanley de Kiss partageait cet avis aussi dans la presse cette semaine. Il a expliqué à USA Today que le public vient en concert pour entendre les classiques des grands groupes. Il ajoute qu’il peut repérer sans peine quand un band joue un nouveau titre en live, parce que c’est le moment où le public s’assied. Donc il ne voit pas pourquoi Kiss devrait reprendre l’écriture. Il ajoute encore "les derniers morceaux que j’ai écrit sont excellents, mais c’est comme le vin. Il faut les laisser reposer avant qu’ils soient appréciés".

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK