Ecoutez Black Sabbath dans le noir complet

Ecoutez Black Sabbath dans le noir complet
3 images
Ecoutez Black Sabbath dans le noir complet - © Frazer Harrison

Black Sabbath va célébrer les 50 ans du premier album avec deux sessions d’écoute dans le noir à Londres.

L’événement aura lieu dans l’obscurité complète, dans le cadre de la formule " Pitchblack Playback ", qui propose régulièrement des sessions d’écoute d’albums à venir, mais aussi de grands classiques, dans des cinémas et des lieux intimistes. L’expérience plonge l’auditeur dans une ambiance qui avive les sens, et les fans de Black Sabbath pourront profiter de l’album "Black Sabbath" lors de deux moments dans la soirée du 11 février, soit 50 ans après sa date de sortie.

Lorsque Black Sabbath est entré en studio pour enregistrer son premier album en 1969, le guitariste Tony Iommi a dû faire face à un sérieux problème en début de session.

Après avoir enregistré le premier titre "Wicked World', le micro de sa guitare préférée a cessé de fonctionner. Il s’agissait d’une Fender Stratocaster qu’il avait modifié pour pouvoir jouer avec les dés à coudre qu’il devait porter après avoir perdu deux bouts de doigts dans un accident :

"A cette époque, vous ne pouviez pas vous dire : 'oh, ce n’est pas grave, j’irai en acheter une autre', ou demander à quelqu’un de vous en amener une," explique-t-il au Rolling Stone. Il a donc décidé de prendre une autre guitare en sa possession, une Gibson SG rouge.

"Comme nous étions là pour seulement un jour, je devais utiliser la Gibson. Mais j’avais déjà un peu joué avec et ça a fini par marcher. J’ai terminé l’album avec cette SG et je ne suis jamais revenu à l’autre." Il l’a ensuite utilisée pendant toute la décennie qui a suivi.

Aujourd’hui, la marque Gibson a décidé de reproduire cet instrument qui a défini le son de Black Sabbath. Cette réplique de la SG de 1964, la Tony Iommi "Monkey", sortira cette année. C’est une copie conforme à l’originale, avec une frette zéro, des micros fabriqués à la main et le célèbre autocollant qui donne son nom à la guitare.

"C’est vraiment la copie exacte de la Gibson que j’ai utilisée sur les 4 premiers albums," explique Iommi. "Je suis vraiment étonné du résultat."

On ne connaît pas encore le prix exact de cette réplique mais on sait qu’elle sera produite à seulement 50 exemplaires : 25 pour gauchers (comme Tony Iommi) et 25 pour droitiers. Chaque instrument sera numéroté et signé par le guitariste.

 

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK