Duo de rêve : David Gilmour et les Who

L’association, lors d’une soirée, de la puissance des Who et du talent 'guitaristique' de David Gilmour. C’était en 1996 à Hyde Park à Londres.

Le retour des Who…

1996 est une année importante dans la carrière du groupe britannique. Le groupe se réunit enfin après plusieurs années d’absence. Roger Daltrey, Pete Townshend, John Entwiste sont rejoints dans cette tournée, par le batteur Zak Starkey, fils de Ringo Starr, qui avait eu la chance d’avoir quelques cours de batterie, enfant, en compagnie de "tonton" Keith Moon.

Un concert à Hyde Park à Londres est organisé pour célébrer le retour sur scène du groupe et le début d’une nouvelle tournée durant laquelle il rejouera l’ensemble de l’opéra-rock "Quadrophenia" sorti en 1973. Tournée qui fera le tour du monde et s’arrêtera chez nous, le 10 mai 1997 à Forest National à Bruxelles.

Lors du concert de Hyde Park, le groupe reçoit quelques invités sur scène, dont David Gilmour de Pink Floyd qui chante l’ensemble du titre "The Dirty Jobs" extrait de Quadrophenia. Un grand moment musical…

Pas la première collaboration Gilmour/Townshend

Dix ans auparavant, David Gilmour et Pete Townshend avaient déjà eu l’occasion de partager la scène dans le cadre de la tournée promo de l’album solo "White City : A Novel" du guitariste des Who. Filmé pour l’émission TV allemande Rockpalast, ce concert est aujourd’hui disponible en CD/DVD. Ci-dessous le duo Gilmour/Townshend dans lequel les deux guitaristes reprennent le classique "Won’t Get Fooled Again" des Who.