Double Shot : Girls Just Want to Have Fun

Aucun doute, ''Girls Just Want to Have Fun'' est associé à jamais à la voix de Cyndi Lauper et à l’année 1983. Ce single propulsa sa carrière grâce à la deuxième place atteinte du US Billboard Hot 100 et à un succès international instantané qui débuta fin 83. Ce morceau devint rapidement sa 'signature song'. La chanson décrocha 2 nominations aux Grammy Awards dans les catégories Record of the Year et Best Female Pop Vocal Performance. En 2013 elle eut droit au remix de Yolanda Be Cool à l’occasion du 30e anniversaire de la sortie de son premier album ''She’s So Unusual'', sur lequel se trouvait ''Girls Just Want to Have Fun''.

Auteur : Robert Hazard - Producteurs : Rick Chertoff et William Wittman - Enregistré en juin 1983 au studio Record Plant (New York City, New York) et sorti le 6 septembre 1983 – Extrait de l’album ''She’s So Unusual'', face B "Right Track Wrong Train", genre New wave, durée 3 : 58 - Label Portrait

Mais "Girls Just Want to Have Fun" est une chanson originale écrite (d’un point de vue masculin) et d’abord enregistrée en 1979 par le musicien américain Robert Hazard. La version originale est une version rock guitares speedée tandis que celle de Cyndi Lauper est plus pop déjantée. Bien sûr la version sortie en 1983 par sa compatriote est bien plus connue mais celle-ci transforma la composition masculine en un hymne féministe porté par une vidéo qui gagna pas mal de prix. Une trentaine de versions a vu le jour entretemps.

Robert Hazard (né Rimato le 21 août 1948, mort le 5 août 2008), fils de chanteur d’opéra, est connu, non seulement pour son morceau ''Girls Just Want to Have Fun'', mais aussi pour les chansons new wave des eighties "Escalator of Life'' et "Change Reaction", qu’il interprétait avec son groupe, Robert Hazard and the Heroes, qui était populaire sur la scène de Philadelphie. Ces chansons se retrouvent sur l’E.P. 5 titres ''E.P. Robert Hazard'' sorti en 1982. Robert Hazard commença sa carrière par 8 ans de country & western avant de faire du reggae pendant 2 ans et de se diriger ensuite vers une musique plus électro-pop. Il terminera sa carrière en retournant vers ses premières amours musicales.

Albums Studio : Wing of Fire (1984), Darling (1986), Howl (1998), The Seventh Lake (2004), Blue Mountain (2004), Troubadour (2007) - Extended plays : Robert Hazard (1982) – No. 102 Billboard 200 - Album Compilation : Out of the Blue (sous le nom Robert Hazard and the Heroes) (2005) - Singles : "Escalator of Life” (1982) – No. 58 au Billboard Top 100, "Change Reaction" (1982) – No. 106 au Billboard Bubbling Under Hot 100, "Hard Hearted" (1984)

La version de Cyndi Lauper, est totalement réinterprétée d’un point de vue féministe, revendiquant pour les femmes le fait que tout ce qu’elles veulent, c’est s’offrir les mêmes expériences que les hommes… Ni plus, ni moins ! C’est une célébration de la solidarité féminine et la vidéo est une comédie ludique célébrant la camaraderie entre femmes.

La chanson est sortie accompagnée d’une vidéo déjantée et innovatrice qui coûta moins de $35.000, somme qui s’explique par un casting sur base de volontariat et le prêt d’équipement vidéo super sophistiqué. Dans le casting on retrouve Dan Aykroyd dans le rôle de Beldar Conehead, le manager de lutteurs professionnels 'Captain' Lou Albano dans le rôle du père de Cyndi Lauper tandis que sa vraie mère, Catrine, joue son propre rôle. L’avocat de Lauper, Elliot Hoffman, apparaît comme partenaire de danse ainsi que son manager, David Wolf, son frère, Butch Lauper, son musicien Steve Forbert et une flopée de secrétaires du label Portrait/CBS, la firme de disques de Cyndi Lauper. On aperçoit un extrait du Bossu de Notre Dame tandis que Cyndi regarde la télévision.

Lorne Michaels (Broadway Video, SNL), un autre client d’Hoffman, autorisa Lauper à utiliser son tout nouvel équipement de digital editing de plusieurs millions de dollars avec lequel, avec l’aide de son producteur, elle créa pour la toute première fois des images de synthèse générées par ordinateur où on la voyait danser avec son avocat tiré à quatre épingles, entraînant derrière elle tout le casting serpentant dans les rues de New-York pour finir chez elle dans sa chambre. Cette scène est un clin d’œil et un hommage à la scène similaire dans le film des Marx Brothers, ''Night at the Opera'', qui inspira aussi le titre du plus célèbre des albums de Queen.

Dans la vidéo (dirigée par Edd Griles), qui est un jalon du " girl-power ", Cyndi Lauper veut montrer de manière ludique et légère que les filles veulent l’égalité des sexes, c’est-à-dire rien de plus que la reconnaissance des mêmes droits que les garçons. Ecoutez et allez voir aussi les interprétations de The Killers ou de Noa Moon et redécouvrez tous les remix de la version de Cyndi Lauper.

 

Récompenses et nominations

1983 "Girls Just Want to Have Fun" American Video Awards for Best Female Performance - Gagnée

1984 : MTV Video Music Award for Video of the Year (nominée)

MTV Video Music Award for Best New Artist (nominée)

MTV Video Music Award for Best Female Video - Gagnée

MTV Video Music Award for Best Concept Video (nominée)

MTV Video Music Award – Viewer’s Choice (nominée)

MTV Video Music Award for Best Overall Performance (nominée)

1985 : Grammy Award for Record of the Year (nominée)

La chanson connut son plus gros succès durant la première moitié de 1984 et atteignit le Top 10 dans plus de 25 pays et le numéro 1 dans 10 de ceux-ci : en Australie, au Brésil, au Canada, en Irlande, au Japon, en Nouvelle Zélande ainsi qu’en Norvège. Elle atteignit le numéro 2 au Royaume-Uni et aux Etats-Unis (derrière le " Jump " de Van Halen).

Versions officielles : Album Version – 3 : 51, Video Version – 4 : 19, Extended version – 6 : 08, Fun with V. Knutsn (Instrumental) – 7 : 10, Xtra Fun – 5 : 05, Remix (released in 1993, mixed by Junior Vasquez) – 6 : 30, Radio remix (released in 1993, mixed by Junior Vasquez) – 3 : 39, The Body Acoustic version featuring Puffy AmiYumi – 2 : 59, Girls Just Wanna Have Fun X Set Your Heart – 3 : 52, Girls Just Wanna Have Fun X Set Your Heart Long Version – 5 : 55

Official versions (Hey Now version) : Factory Dub version – 6 : 50, Junior Vasquez remix "Dancehall Main" – 5 : 46, Junior Vasquez remix "Harder Dancehall" – 5 : 46, Junior Vasquez remix "Lounge Dub" – 6 : 00, Junior Vasquez remix "Lounge Mix" – 6 : 12, Junior Vasquez remix "Pop Goes the Dancehall" – 4 : 58, Junior Vasquez Soundfactory mix – 7 : 40, Mikey Bennett’s "Carnival" version – 6 : 04, Mikey Bennett’s "Carnival" version edited – 4 : 09, Single edit – 3 : 39, Sly & Robbie’s "Home Grown" version – 4 : 16, Sly & Robbie’s "Home Grown" version – 6 : 15, Straight Up Pass version – 7 : 13, Techno dub – 3 : 55, Techno Main mix – 8 : 23

Vers tous les articles et audios Double Shot

ici

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK