Des enregistrements originaux partis en fumée

Des enregistrements originaux partis en fumée
Des enregistrements originaux partis en fumée - © David McNew - Getty Images

Souvenez-vous, l’été dernier, plus de 700 artistes ont décidé de porter plainte suite à l’affaire de l’incendie à Hollywood, dans lequel des œuvres inestimables ont été perdues à jamais.

The New York Times a publié cette liste de groupes et musiciens dont les masters ont été brûlés dans cet incendie de 2008. Parmi eux, Blink 182, The Who, Dolly Parton, Glen Campbell, Eric Clapton, Joan Baez, Neil Young, Fats Domino, The Eagles, Chet Baker and Peter Frampton. Mais aussi Beck, Weezer, Gwen Stefani, Limp Bizkit, Meat Loaf et Jimmy Eat World. Une liste non-exhaustive et sans doute encore incomplète, vu l’étendue des dégâts.

Dans un nouveau document légal à l’encontre de UMG, il est spécifié que des enregistrements originaux de 19 artistes, dont Elton John, Nirvana, Sheryl Crow, Soundgarden, Beck et R.E.M., ont effectivement été endommagés ou détruits. Il s’agit là de la première confirmation publique.

Il y a onze ans, un énorme incendie a eu lieu aux Universal Studios à Hollywood.

A l’époque, la société avait communiqué sur la perte du parc à thème “King Kong” et d’un " coffre-fort vidéo " contenant des copies d’œuvres anciennes.

Mais le New-York Magazine a publié la semaine dernière le détail de ce qui a brûlé, et il s’agit en réalité d’archives inestimables.

Les avocats ont expliqué au New York Times : “Nous avons beaucoup de clients concernés. Ces pertes auront un impact gigantesque sur le futur. Un point d’attention particulier est que ces mêmes clients n’ont appris que onze après la disparition de leurs biens. Des décisions légales vont être prises."

On ne connaît pas encore l’identité des plaignants, ni combien ils sont exactement, mais les avocats parlent de "plus de 10 mais moins de 100 clients".

Le feu avait pris le 1er juin 2008 aux petites heures.

Du jour au lendemain, des préposés à l’entretien avaient utilisé des chalumeaux pour réparer le toit d’un bâtiment sur le plateau de New England Street, un groupe de bâtiments de style colonial utilisés pour des scènes de cinéma et d’émissions de télévision. Les travailleurs ont suivi le protocole et ont attendu que les bardeaux sur lesquels ils travaillaient refroidissent, mais l’incendie a éclaté peu après leur départ, juste avant 5 heures du matin.

Les flammes se sont étendues jusqu’au Building 6197, connu comme le “coffre-fort vidéo”, qui rassemble des cassettes vidéo, des films, mais aussi toute une bibliothèque sonore appartenant au Universal Music Group.

La quasi-totalité des masters, des enregistrements originaux, qui étaient archivés là ont été détruits, y compris des raretés de grands noms depuis les années 40.

Dans un rapport confidentiel de 2009, Universal Music Group estimait la perte à 500.000 chansons.

Parmi ces perles disparues, des œuvres de Billie Holiday, Louis Armstrong, Duke Ellington, Al Jolson, Bing Crosby, Ella Fitzgerald et Judy Garland. Le feu a sans doute anéanti quelques-uns des plus grands titres de Chuck Berry, produit par Chess Records, ainsi que des originaux des débuts d’Aretha Franklin.

La plupart des masters de Buddy Holly sont détruits, idem pour l’Impulse Records collection de John Coltrane. Des hits fondateurs tels que Bill Haley and His Comets’“Rock Around the Clock”, Etta James avec “At Last” et les Kingsmen avec “Louie Louie” sont perdus à jamais.

La liste des artistes concernés recouvre plusieurs décennies de musique : Ray Charles, B.B. King, the Four Tops, Joan Baez, Neil Diamond, Sonny and Cher, Joni Mitchell, Cat Stevens, Gladys Knight and the Pips, Al Green, Elton John, Eric Clapton, Jimmy Buffett, the Eagles, Aerosmith, Rufus and Chaka Khan, Barry White, Patti LaBelle, Tom Petty and the Heartbreakers, the Police, Sting, Steve Earle, R.E.M., Janet Jackson, Guns N’Roses, Mary J. Blige, No Doubt, Nine Inch Nails, Snoop Dogg, Nirvana, Beck, Sheryl Crow, Tupac Shakur, Eminem, 50 Cent et the Roots.

La perte est donc historique et inestimable, l’héritage musical est littéralement parti en fumée.

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK